Construction : FINALCAD érige une levée de fonds en béton

CloudEntrepriseLevées de fonds
finalcad-levee-fonds
3 86

L’éditeur français de FINALCAD (app pour numériser les processus de suivi de chantier) lève 20 millions de dollars et vise le secteur du BTP au sens large.

FINALCAD veut prouver que le secteur du BTP peut très s’adapter à l’ère du digital. Et les investisseurs suivent. L’éditeur logiciel, qui cherche à développer de nouveaux outils numériques en mode SaaS (cloud) pour les pros du secteur de la construction, vient d’annoncer une jolie levée de fonds de 20 millions de dollars auprès des fonds Serena Capital, CapHorn Invest et Aster Capital.

De quoi donner des ailes à FINALCAD qui compte accélérer le déploiement à l’international (notamment l’Asie), s’étendre à de nouveaux secteurs et poursuivre le développement technologique.

La société devrait passer de 70 à 150 collaborateurs d’ici fin 2017. Elle vise la barre de 100 millions de dollars de chiffre d’affaires à l’horizon 2020.

Le terrain est rugueux a priori : accompagner l’industrie de la construction (actuellement un marché de 9500 milliards de dollars) à l’ère du numérique.

Mais FINALCAD s’estime en mesure de contribuer à la transformation numérique de ses clients issus de secteurs disposant d’expertises « brick and mortar » comme les  infrastructures, l’énergie ou les concessions.

Parmi les références clients, citons Eiffage, Bouygues Construction, VINCI Construction, Daewoo Engineering, Fujita Corporation, Shimizu Corporation ou Takenaka Corporation.

L’aventure des trois entrepreneurs (les frères Jimmy et Joffroy Louchart et David Vauthrin) démarre en 2007 avec la création de la société Knowledge Corp. Mais c’est en 2011 que le business prend son essor avec une application FINALCAD pour iPad et iPhone qui permet de numériser les processus de suivi de chantier et qui séduit les pros du secteur.

En 2014, l’éditeur avait déjà réalisé une levée de fonds initiale de 2,1 millions d’euros auprès de Serena Capital.

Installé entre Paris, Londres et Singapour, FINALCAD assure avoir accompagné plus de 10 000 projets dans une trentaine de pays.

(Crédit photo : FINALCAD)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur