Contenus à télécharger : comment incruster de la publicité

Mobilité

Quatorze acteurs s’unissent pour développer des standards de mesure
d’audience sur les contenus en téléchargement afin d’attirer les annonceurs.

Contenus en téléchargement, podcasts audio et podcasts vidéo ont le vent en poupe, n’est-ce pas ? Mais encore faut-il “standardiser” les modèles de publication liés à ce vivier d’informations multimédia pour attirer les annonceurs, un créneau peu exploité jusqu’ici. Une réflexion vient d’être engagée dans ce sens par l’Association for Downloadable Media (ADM), une nouvelle association américaine fédérant quatorze acteurs oeuvrant de près ou de loin dans “l’industrie” du téléchargement, dont Apple.

Son objectif: “développer des standards de mesure d’audience et de publicité pour les médias en téléchargement”, précise ses représentants dans un communiqué. Et créer “un terrain facilitant la commercialisation de cette audience en croissance.”

Tous les contenus en téléchargement seront étudiés : podcasts, videocast, mais aussi les contenus audio et vidéo diffusés par le biais de fils RSS (ou Atom), via des logiciels de “peer-to-peer” ou encore sur des terminaux mobiles. L’organisation se dit pour cela soucieuse de travailler main dans la main avec les organes de réglementation (comme l’Interactive Advertising Bureau et l’American Association of Advertising Agencies).

En dehors d’Apple, treize organisations siègent au bureau de l’ADM. Parmi eux, l’on trouve des fournisseurs de contenus (BlogTalkRadio, NPR, Personal Life Media, PodShow, PodTech, Rev3), des agences publicitaires (Kiptronic, Podtrac, Podbridge, Wizzard Media/LibSyn) et des cabinets d’études (Nielsen Online et Vogele & Associates).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur