Contrôle de téléchargement : Orange se prépare à l’ère Hadopi

CloudRégulations

Sur sa boutique en ligne, Orange propose un nouveau logiciel pour “renforcer la protection contre le téléchargement illégal”. Un avant-goût de l’application de la loi Hadopi.

Orange s’aligne sur la loi Hadopi en proposant un nouvel outil destiné à “renforcer la protection contre le téléchargement illégal”.

Une option “sécurité Internet” proposée sur la boutique en ligne de l’opérateur. Ce “contrôle du téléchargement” est proposé à deux euros par mois sans engagement (option reconduite mois par mois).

L’opérateur promeut ce nouvel outil avec trois arguments : “sécuriser et contrôler vos ordinateurs connectés à Internet contre des usages de téléchargement illégaux en peer-to-peer”,  “le logiciel fonctionne en arrière plan afin d’assurer votre sécurité sans perturber les taches importantes que vous effectuez” et “protégez jusqu’à 3 PC pour le même prix”.

En l’état actuel, il n’existe qu’une version Windows (Windows 2000, XP, Vista et Windows 7 en version 32 bits et 64 bits).

C’est un outil complémentaire à une solution anti-virus. Orange ne cache pas que la commercialisation de cette nouvelle option de “contrôle des téléchargements” arrive juste avant le démarrage du dispositif Hadopi (lutte contre les téléchargements illégaux). Celui-ci pourrait survenir dès la fin du mois de juin. Mais il reste des incertitudes sur le “top départ”.

La loi Hadopi prévoit que les internautes s’équipent d’un logiciel de sécurisation (reste à en connaître les contours par décret) et les FAI seront obligés de proposer des solutions à ces cliens dans ce sens.

“En l’état actuel, il s’agit d’une option sur la boutique en ligne. Mais lorsque Hadopi va démarrer, les clients internautes d’Orange qui recevront un e-mail d’avertissement se verront proposer des logiciels de contrôle de téléchargement, dont notre outil”, précise un représentant du service de presse d’Orange. Celui-ci refuse de communiquer le nom de l’éditeur de ce fameux “contrôle de téléchargement”.

En l’état actuel, on n’en saura pas d’ailleurs plus sur la manière dont Orange se prépare à évoquer le sujet délicat de la Hadopi avec ses clients.

Mais, la nouvelle directrice de la communication du groupe Christine Albanel, ex-ministre de la Culture ayant défendu le projet de loi Hadopi devant le Parlement ayant rejoint l’équipe de direction de Stéphane Richard, a sûrement quelques idées…

A lire également : Dossier spécial : Hadopi : avis de tempête sur la loi anti-piratage (réactualisé 11/06/10)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur