Convention VoIP (2) : comment sensibiliser les TPE à la voix sur IP ?

Mobilité

Selon plusieurs experts réunis à une deuxième table ronde, l’heure du tout
IP, même dans les petites structures, n’est pas arrivée.

Après avoir fait un point sur les solutions de VoIP à implémenter dans les PME, une deuxième table ronde du salon Convention VoIP s’est penchée sur le cas spécifique des TPE c’est à dire les entreprises de moins de 10 salariés.

Selon l’institut d’études iDate, il n’y a pas de différence d’usages de la VoIP entre les TPE et les particuliers. “Les TPE vont commencer à s’intéresser aux solutions résidentielles riches existant sur le marché et intégrant de la VoIP filaire, du Wi-Fi et de la mobilité “, explique Philippe Lasserre, directeur technique solutions d’entreprises chez Alcatel. La difficulté pour les TPE est de trouver une solution simple faisant intervenir un certain nombre de partenaires adaptés aux besoins comme les fournisseurs d’accès et les fournisseurs de services. “Plusieurs critères entrent en ligne de compte pour définir une solution adaptée à une TPE liés à son activité, au degré du besoin en termes de mobilité et en termes d’applications et enfin à la situation des employés centralisés ou non“, ajoute-t-il.

Pour Pierre Audry, responsable marketing produit chez Adept Telecom, fournisseur de solutions télécommunications pour les TPE et les PME, “l’intérêt est d’obtenir une solution dérivée d’une solution box résidentielle assurant une fiabilité des communications et des fonctions d’un PABX (central téléphonique privé)“. Valérie Pla, responsable VoIP pour les TPE chez Orange Business Services, précise : “Pour certains types d’activité une offre de type résidentiel peut convenir dans le cadre professionnel. Cependant, 30% des TPE disposent d’une solution de type PABX installée sur leur site. Elles ont donc besoin de solutions réseaux spécifiques. Les offres résidentielles ne permettent pas de supporter l’ensemble des usages des TPE. Il faut donc s’éloigner de l’offre résidentielle pure.

Réduction de la facture télécoms et qualité des communications

Grâce à la souplesse de l’IP, quelques TPE très mûres et sensibles basculent dans le tout IP. C’est le cas d’Adictel, société proposant un service d’accompagnement des joueurs qui ont perdu de grosses sommes d’argent au jeu. L’entreprise grâce à la VoIP offre une assistance téléphonique 24h sur 24. Eric Bouhanna, fondateur et directeur de l’entreprise, témoigne : “Pour 454 euros par mois, je fais fonctionner un call center pour mes trois entreprises en VOIP. Je suis informé en temps réel sur ce qui se passe et bénéficie d’une traçabilité“.

Petit retour sur la vision d’un prestataire. “Les principales demandes des TPE concernant la VoIP sont la réduction de la facture télécoms et la qualité des communications. Par la suite seulement, elles pensent à des usages plus complexes comme la messagerie unifiée. Chez Adept Telecom, une box pour TPE en VoIP et téléphonie classique coûte entre 800 et 1500 euros“, explique Pierre Audry d’Adept Telecom. “Dans les TPE, il existe un besoin de travailler en situation de mobilité. Il est donc nécessaire de disposer d’une solution centralisée avec une visibilité notamment sur la communication et la messagerie vocale mobile. C’est le type de solutions demandées par les TPE“, insiste Philippe Lasserre d’Alcatel. Les solutions répondant à des situations de mobilité sont les plus intéressantes intégrant des messages vocaux ou encore un accès à l’historique des appels depuis un téléphone mobile ou un PC.

Les TPE demandent des solutions de transition

Globalement, on atteint un certain niveau de complexité pour répondre aux usages professionnels dans des conditions économiques satisfaisantes“, explique Valérie Pla d’ Orange Business Services. L’heure du tout IP pour les TPE n’est pas encore arrivée. Il y a un maintien des solutions de téléphonie traditionnelles avec donc un doublonnage des coûts. “Les TPE sont demandeuses de solutions de transition entre la VoIP et la téléphonie traditionnelle. Il y a également une évolution majeure de la demande concernant les solutions de mobilité interne et externe à l’entreprise avec un même terminal“, souligne Pierre Audry d’Adept Telecom.

Dans l’ensemble le monde de la communication au sein des TPE est en pleine évolution. “Des solutions vont faire évoluer et augmenter l’efficacité dans le travail au quotidien avec des technologies internes ou externes à l’entreprise. Une évolution est nécessaire pour atteindre le seuil de la maturité. Le passeport pour l’économie numérique jouera d’ailleurs son rôle pour démocratiser les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) et créer des écosystèmes accompagnant les TPE avec des outils concrets“, conclut Philippe Lasserre d’Alcatel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur