Convergence : SFR combine le très haut débit fixe et mobile

4GCloudMobilité

L’opérateur télécoms teste une architecture réseau évolutif qui prend en compte la fibre optique et la 4G.

Ce déploiement pilote de convergence réseaux serait une première mondiale : SFR combine le très haut débit mobile et avec le très haut débit fixe.

Côté réseau mobile, l’opérateur télécoms s’est associé à Nokia Siemens Network pour faire évoluer les débits HSDPA de son réseau 3G + (et passer ainsi de 7,2 Mbit/s au maximum exploitable via cette norme à 14,4 Mbit/s).

Côté réseau très haut débit fixe,  il s’appuie sur Alcatel-Lucent qui lui fournit une solution de backhauling (rapatriement ou raccordement du trafic très haut débit) de type Gigabit Passive Optical Network (GPON) dans le cadre d’une exploitation de type Fiber-To-The-User (FTTU).

Si on connaît le potentiel très haut débit de la fibre à domicile (qui promet du 100 Mbit/s symétrique), les limites de la déclinaison mobile sont plus difficiles à distinguer. Avec cette solution déployées, SFR double le débit HSDPA (théorique) qu’il propose actuellement à ses clients.

Mais SFR regarde au-delà et mise aussi sur du 100 Mbit/s via son réseau mobile. C’est tout l’enjeu du déploiement de la 4G que l’Arcep a pris en main au premier trimestre 2009. La question des terminaux mobiles susceptibles d’accompagner cette forte montée en débit reste aussi en suspens…

350 sites équipés d’ici 2010

C’est une vision à long terme que SFR tente d’ébaucher. D’ici 2010, SFR va se contenter de déployer cette architecture réseau (fibre et HSDPA à 14,4 Mbit/s) dans les zones denses en termes de trafic Internet des trois plus grandes villes de France. Ce qui représente quand même un total de 350 sites : 66% des sites parisiens (déjà présent dans le XVème arrondissement de Paris), 50% des sites marseillais et 50% des sites lyonnais.

Mais le test de SFR est intéressant à suivre car il permet de suivre l’évolution de la convergence des réseaux fixes et mobiles très haut débit. Une performance technologique qui restera à intégrer dans les prochaines générations de set-top boxes multiplay de salon…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur