Crédit entre particuliers : Prêt d’Union lève 10 millions et fait un trait d’union avec Schibsted

EntrepriseLevées de fondsMarketing
pret-union-levee-fonds

La start-up engagée sur le créneau de la finance participative réalise un quatrième tour de table avec Schibsted en vedette (LeBonCoin.fr, 20 Minutes).

C’est un beau tour de table que vient de réaliser Prêt d’Union.

Pionnier de la finance participative en France, le site de prêts entre particuliers annonce une levée de fonds de 10 millions d‘euros.

Signe particulier de ce quatrième round de financement depuis sa création (octobre 2009) : l’arrivée de Schibsted dans le capital.

Le groupe norvégien, qui exploite le site LeBonCoin.fr (leader de la PA en France) et édite le quotidien gratuit 20 Minutes, devient le deuxième actionnaire de Prêt d’union, derrière Crédit Mutuel Arkea.

Depuis la genèse de la start-up présidée par Charles Egly, c’est un montant global de 18 millions d’euros qui a été levé : 650 000 euros (mai 1010) avec des investisseurs privés, puis 3,8 millions d’euros (octobre 2011) avec Credit Mutuel Arkea et Kima Ventures et 3,3 millions d’euros (mai 2012) avec Weber Investissement, la Financière de l’Echiquier et AG2R La Mondiale.

Avec l’arrivée de Schibsted dans le capital de Prêt d’Union, Marc Brandsma et Marine Desbans, respectivement Directeur Général et Investment Manager de Schibsted Growth, rejoignent le conseil de surveillance de la société.

Ce site Internet exploite un modèle original : mettre en relation des particuliers souhaitant prêter de l’argent, moyennant une rémunération, et des emprunteurs. Les prêts accordés peuvent servir à financer des projets d’équipement pour l’habitat mais aussi d’achat de véhicule ou de travaux.

Plutôt sérieux comme business : la société est agréé “établissement de crédit prestataire de services d’investissement” par l’Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP).

En 22 mois d’activité (le service avait été lancé en octobre 2011), la société revendique un encours global de 47 millions d’euros de crédits octroyés (dont 35 millions sur les neuf derniers mois).

“Nous avons atteint un rythme de plus de 5 millions d’euros de crédit octroyés par mois, soit une croissance mensuelle de plus de 10%”, précise Charles Egly dans le communiqué.

Mais, selon LeMonde.fr, la société ne réalise encore qu’un petit chiffre d’affaires (1,5 million d’euros escompté en 2013) et “elle perd de l’argent”.

A lire en complément : Tribune Prêt d’Union : “Il est important d’avoir une réglementation adaptée au crowdfunding en France” (octobre 2013)

————-

Quiz : Connaissez-vous le crowdfunding ?

————

Credit photo : page Facebook de Prêt d’Union


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur