Crowdstorm.com joue sur l’effet buzz entre consommateurs

Mobilité

Ce réseau communautaire, d’origine britannique, évalue le bouche-à-oreille
autour d’un produit. Objectif : inciter à l’acte d’achat.

Un nouveau site s’emploie à quantifier le bouche-à-oreille autour d’un produit et aide les consommateurs à utiliser le bouche-à-oreille pour acheter le bon produit. Crowdstorm est un réseau communautaire (social networking) comme MySpace mais qui est dédié aux consommateurs. Si des internautes aiment un appareil photo numérique par exemple, ils peuvent naviguer sur le site et le recommander à d’autres internautes. Crowdstorm est actuellement disponible en version bêta. Le site devrait être lancé dans sa version définitive d’ici trois mois.

Le service est simple. Il s’agit d’écrire une note sur un produit, de faire un commentaire sur une note préexistante ou bien de recommander le produit par un simple clic. Créé par Philip Wilkinson, fondateur de Shopgenie et Kelkoo UK (qui fait maintenant partie de Yahoo), et Chris Scollo, ancien vice-président de Ciao, Crowdstorm permet de faire “un retour en arrière” sur la vente en ligne. “Kelkoo est idéal pour les gens qui savent quels produits ils veulent, mais nous avons décidé de faire un retour en arrière pour aider les gens qui veulent par exemple un appareil photo numérique mais ne savent pas lequel” , a déclaré Philip Wilkinson.

Crowdstorm est censé imiter la manière que les gens ont toujours eu d’acheter des produits dans les magasins, selon Philip Wilkinson. “Nous voulions faire quelque chose de plus détaillé qu’un simple comparateur de prix, quelque chose qui montre comment on achète des produits“, a-t-il expliqué. “Normalement, les gens achètent des produits après en avoir entendu parler dans un magazine, un journal ou par l’intermédiaire d’un ami. Nous voulions simplement améliorer ce phénomène et y ajouter la technologie. Nous avons donc élaboré cette communauté pour faire la même chose.

Outre les revenus issus de la publicité, Crowdstorm prévoit de générer des revenus à travers des liens vers des sites partenaires comme Kelkoo et eBay et en utilisant le site comme une plate-forme pour les entreprises qui veulent lancer leurs nouveaux produits sur le marché. “En prêtant les nouveaux produits à nos utilisateurs influents et nos créateurs d’opinion, une entreprise peut mettre un produit en évidence aux yeux du public et créer un phénomène de bouche-à-oreille“, a déclaré Philip Wilkinson.

Cependant, le recours aux cadeaux de la part d’entreprises commerciales pour encourager les auteurs écrivant sur des blogs à encenser un produit est devenu un problème de plus en plus important. “Le point-clé est l’impartialité. Cela prend du temps à quelqu’un de construire une réputation sur le Web, a ajouté Philip Wilkinson. Si le site donne de bons conseils, alors les gens vont lui faire confiance. En revanche, si les conseils d’achat d’un produit qui ne marche pas alors les gens ne lui feront plus confiance.

Adaptation d’un article traduit de Vnunet.com en date du 8 septembre 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur