Cyber-attaque : Anonymous s’acharne sur le site du ministère de la Défense

Cloud
anonymous-ministere-defense-assaut-ddos

Ce matin, le site Internet du ministère de la Défense était inaccessible totalement ou partiellement en raison d’un probable assaut DDoS. Sur Twitter, le groupe Anonymous Operation GPII maintient la pression.

Le ministère de la Défense semble toujours subir les assauts présumés d’Anonymous sur son site Internet.

Après avoir subi une attaque DDoS dans la journée de mardi (6 décembre), le groupe de pirates Operation GPII poursuit son travail de sape ce matin.

Il l’avait annoncé sur leur compte Twitter dès hier avec une relance de l’attaque par déni de service distribué prévue à 10h00. Il serait donc passé à l’acte.

La rédaction d’Itespresso.fr a constaté que le site www.defense.gouv.fr était inacessible ce matin ou partiellement disponible (mais la page d’accueil était destructurée).

Toujours via Twitter, Operation GPII maintient la pression sur le ministère avec ce nouveau message diffusé ce matin : ” TANGO DOWN @Defense_gouv …and they wanna make flying drones !”. Hier, il avait revendiqué leur action au nom de Rémi Fraisse, ce militant tué fin octobre lors d’affrontement entre opposants à la construction du barrage de Sivens dans le Tarn et forces de l’ordre.

La deuxième partie du nouveau message demeure plus mystérieuse. Le groupe underground évoque-t-il des projets de drones militaires soutenus par le ministère de la Défense ? Fait-il allusion aux survols de drones observés depuis la fin de l’année dernière autour des centrales nucléaires ?

Contacté en fin de matinée, le service de communication du cabinet du ministère concerné n’a pas répondu à nos demandes de précisions.

Quiz : Connaissez-vous les Anonymous ?

(Crédit photo : Shutterstock.com –  Droit d’auteur : danielo)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur