Cyber-défense : un milliard d’euros “pour changer d’échelle” en France

CyberDéfenseRégulationsSécurité
jean-yves-le-drain-pacte-defense-cyber

FIC 2014 : le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian s’appuie sur la loi de Programmation militaire pour enclencher le Pacte Défense Cyber, destiné à renforcer les capacités de l’armée française dans ce domaine.

La cyber-défense est devenue “une priorité” pour la France, selon Jean-Yves Le Drian. Dans le cadre du Forum International de la Cybersécurité (FIC) organisé la semaine dernière à Lille, le ministre de la Défense a présenté le Pacte Défense Cyber, qui sera lancé dans quelques semaines.

Il s’agit “de mesures de renforcement des capacités de l’armée française dans ce domaine” dotées d’un budget d’un milliard d’euros via la loi de Programmation militaire. Celle-ci a permis d’établir un premier cadre juridique “sur des bases claires et novatrices” de la cyber-défense, estime Jean-Yves Le Drian.

“Il faut changer d’échelle face à un nombre d’attaques qui double chaque année”, plaide le ministre de la Défense.Selon Les Echos, la Défense a recensé 780 “incidents informatiques significatifs” (c’est à dire “ciblés mais généralement de faible ampleur”) en 2013 contre 195 en 2011. Deux raisons sont mises en avant pour expliquer cet essor : une meilleure perception des cyber-attaques par la surveillance mais aussi des méthodes d’intrusions de plus en plus sophistiquées.

Le ministère de la Défense exploite 250 000 postes de travail, 15 000 serveurs, différentes couches de réseaux plus ou moins confidentiels et des systèmes d’armes de plus en plus connectés. Donc potentiellement vulnérables à des cyber-attaques.

Au-delà de la protection accrue des systèmes d’information vitaux de la Nation, le plan Pacte Défense Cyber, fondé sur le modèle Pacte Défense PME, vise à renforcer les capacités du ministère de la Défense. La Direction Générale de l’Armement (DGA) sera mise à contribution avec une unité de 450 cyber-experts formés d’ici 2019 (+200).

Cyber-défense : création d’une unité projetable

On parle également d’une chaîne de commandement spécifique pour le cyber qui devrait passer de 20 à 120 personnes, sous l’autorité du chef d’état-major des armées. Avec une unité projetable pourra être déployée lors d’opérations militaires extérieures engageant la France. Rappelons qu’en 2012, le ministère de la Défense avait créé  “une réserve citoyenne” spécialisée en cyber-défense (“80 réservistes actifs”).

Un pôle d’excellence sera créé à Rennes, qui accueille déjà le centre DGAI “Maîtrise de l’information” et l’Ecole des transmissions, selon Silicon.fr. Rappelons que le thème de la cyber-sécurité fait également partie des “34 plans” du programme “La France Industrielle” d’Arnaud Montebourg, ministre en charge du Redressement productif.

A lire également : Twitter, cyber-menaces, Permis Internet…Manuel Valls entre e-répression et pédagogie (23/01/14)

Quiz : Connaissez-vous l’architecture RAID ?

(Credit photo : Silicon.fr)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur