Cyber-surveillance : la Fondation Wikimedia poursuit la NSA en justice

JuridiqueLégislationRégulations
wikimedia-NSA

La Fondation Wikimedia assigne en justice aux Etats-Unis la NSA, l’agence nationale de la sécurité américaine, pour dénoncer son programme de cyber-surveillance, mis au jour par Edward Snowden.

C’est le combat de David contre Goliath : la Fondation Wikimedia, hébergeur de l’encyclopédie en en ligne  de Wikipedia, n’y va pas avec le dos de la cuillère et a décidé d’assigner en justice la NSA (National Security Agency), l’agence nationale de la sécurité américaine, ainsi que le département de la Justice.

Le motif de cette plainte : dénoncer et protester contre le programme massif de cyber-surveillance mis en place par le gouvernement américain, et révélé par Edward Snowden, ex-consultant informatique de la NSA et de la CIA.

Selon la Wikimedia Foundation, cette surveillance généralisée viole le premier amendement de la Constitution des Etats-Unis, garant de la liberté d’expression des citoyens américains et de leur droit de se réunir de manière pacifique.

Ces pratiques des services de renseignements contreviendraient également au quatrième amendement, qui protège contre des perquisitions et saisies non motivées et requiert un mandat pour toute perquisition.

Cette plainte a été déposée conjointement avec 8 autres organisations, comme Amnesty International et Human Rights Watch, qui seront représentées par l’ACLU (American Civil Liberties Union).

« Wikipedia est fondée sur les libertés d’expression, d’enquête et d’information. En violant la vie privée de nos utilisateurs, la NSA  menace la liberté intellectuelle qui est au cœur de la capacité des gens à créer et à accéder au savoir», explique Lila Tretikov, directrice de la Fondation Wikimedia, dans une note publiée sur le blog de la fondation.

« Si les utilisateurs de Wikipedia doivent regarder par dessus leurs épaules avant de faire une recherche, faire une pause avant de contribuer à des articles controversés ou s’abstenir de partager de l’information vérifiable mais impopulaire, Wikimedia et le monde en pâtissent ».

Et Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia, d’ajouter : “La surveillance met à mal la promesse originelle d’Internet : un espace ouvert à la collaboration et à l’expérimentation, un endroit exempt de toute crainte ».

 

Crédit image : GlebStock – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur