Cybersécurité : Engie va s’appuyer sur le SOC de Thales

Big dataCloudCyberDéfenseData-stockageDatacentersRisquesSécurité
engie-thales-cybersecurite
1 21

Thales remporte un contrat mondial de cinq ans pour assurer la cybersécurité du groupe Engie, un opérateur d’importance vitale dans le secteur énergétique.

Engie signe un contrat mondial avec Thales dans la cybersécurité pour une durée de 5 ans. Le groupe de défense sera responsable de la supervision des infrastructures de l’ex-GDF Suez (155 000 collaborateurs). Le montant du contrat n’a pas été dévoilé.

Engie pourra s’appuyer sur le centre de sécurité opérationnelle (Security Operation Center ou SOC en anglais) de Thales, situé à Elancourt (Yvelines), qui est mis à la disposition d’une trentaine de clients grands comptes. Le groupe énergétique dispose également d’un centre interne de veille et de signalement des alertes de sécurité informatique (une structure de 50 personnes localisée à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis).

Pour un groupe industriel comme Engie qui fait partie des Opérateurs d’importance vitale (gestion des infrastructures réseaux critiques pour la nation), la cybersécurité est un enjeu capital.

« Pilier de la révolution énergétique en cours, nous plaçons le digital au cœur de notre stratégie. Dans ce contexte de mutation accélérée, il est essentiel d’assurer la cybersécurité de notre système informatique », évoque Isabelle Kocher, Directeur Général d’Engie, citée dans le communiqué.

Le numérique joue un rôle central dans le plan de transformation sur trois ans déroulée par la compagnie autour de trois piliers : production d’électricité bas carbone, infrastructures énergétiques et solutions intégrées pour ses clients (client particulier, entreprise ou territoire).

En juin, la compagnie avait inauguré une digital factory, un centre d’outils et de compétences mis à disposition de ses entités pour accompagner les changements. Il a été placé sous la responsabilité d’Yves Le Gélard, Directeur Général adjoint, Chief Digital Officer et Directeur des Systèmes d’Information d’Engie.

Le groupe a prévu d’investir 1,5 milliard d’euros sur 3 ans pour les nouveaux business et le digital.

A lire en complément le reportage de Silicon.fr : Après la législation sur les OIV, Engie se tourne vers Thales pour sa sécurité (30 août 2016)

(Crédit photo : archive GDF-Suez)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur