Daydream : la vision de Google dans la réalité virtuelle bientôt dévoilée

Mobilité
google-daydream-realite-virtuelle
5 3

La plateforme de réalité virtuelle Daydream signée Google est attendue dans les prochaines semaines. L’écosystème se prépare.

Après le lancement grand public d’Android 7.0 « Nougat », les regards sont désormais braqués sur la plateforme de réalité virtuelle Daydream de Google. Son lancement serait imminent, selon Bloomberg. Une fenêtre située « dans le courant de l’automne », selon le sous-site de Google VR consacré à la plateforme.

Pour la mise sur orbite, la firme de Mountain View aurait noué des partenariats avec Hulu et des YouTubers populaires. Justine Ezarik (connue sous le pseudonyme de iJustice, elle peut se targuer d’être suivie par 600 millions d’internautes sur YouTube) et les jumeaux Ethan et Grayson Dolan sont ainsi mentionnés. La chaîne câblée américaine HBO, la NBA (National Basketball Association) et la MLB (Ligue majeure de baseball) seraient aussi de la partie.

Si le Daydream se repose sur l’écran, la puissance de calcul et les capteurs du smartphone, il est aussi accompagné d’un contrôleur dit de « motion-sensing », c’est-à-dire capable de mesurer les mouvements et accélérations qu’il subit. Les jeux vidéo viendront donc également grossir l’offre de contenu.

Par ailleurs, Daydream Labs, une entité au sein de Google VR, explore également les possibilités offertes par le domaine et développe des applications ainsi que des interactions.

Après un galop d’essai réussi avec son casque de réalité virtuelle en kit Carboard, Google nourrit beaucoup plus d’ambitions avec sa plateforme Daydream dédiée à la réalité virtuelle.

Il reste toutefois beaucoup d’inconnues dans l’équation. Pour l’heure, le design d’un casque prototype , un « reference design » pour les autres fabricants, a bien été dévoilé. On sait aussi que les terminaux mobiles devront être certifiés « Daydream ready ». A cet effet, ils devront disposer de l’affichage, du processeur et des capteurs adaptés.

LG, Samsung, HTC, Xiaomi et Alcatel sont déjà sur les rangs. Les prochains smartphones Nexus seront inévitablement aussi adaptés à cet usage.

En ce qui concerne la vidéo, Google requiert de ses partenaires qu’ils utilisent un anneau composé de 16 caméras pour la captation vidéo. Il s’agit d’assurer un contenu 3D immersif plutôt que de simples vidéos à 360 degrés, comme c’est le cas actuellement.

Les réalités virtuelle, augmentée et fusionnée font figure de « next big thing » pour la grande majorité des sociétés IT. Daydream pourrait placer Android au coeur du secteur de la réalité virtuelle, même si le terrain est déjà occupé par Oculus (Facebook) et HTC (avec le casque HTC Vive). Apple pourrait également être en embuscade.

(Crédit photo : @Google)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur