Décalé IT : Bygmalion, “revendeur golden” OVH

Régulations
bygmalion-pricing-audacieux-groupe-UMP

Décortiquée par le Canard Enchaîné, la comptabilité de l’agence Bygmalion de communication au coeur du scandale UMP montre des débordements dans la facturation de prestations standard Web et hébergement.

S’il existait un prix d’excellence du channel OVH, Bygmalion serait en première place. L’agence de communication aux 5 métiers (“construire, gérer, protéger et valoriser l’image des personnes et des marques”) se retrouve au cœur d’un mécanisme présumé frauduleux de financement politique qui éclabousse l’UMP. Elle est parvenue à faire passer des factures faramineuses pour des prestations standard de développement Web.

Le Canard Enchaîné, qui a décortiqué la comptabilité de Bygmalion, s’en régale dans sa dernière édition. Les coûts des prestations dédiées à la réalisation d’un site Web du groupe UMP à l’Assemblée nationale (“hébergement”, “mise à jour”, “maintenance”, “refonte”, “veille”, “modération”…) donnent le vertige : presque 640 000 euros sur la seule année 2010.

La ligne “e-réputation” facturée au groupe UMP de l’Assemblée nationale révèle aussi des surprises : presque 200 000 euros en 2010 mais la facture est quasiment divisée par 2 pour 2013.

La génération et l’envoi d’une newsletter classique (40 fois par an) dédiée aux députés UMP  sur l’actualité du groupe politique est facturée plus de 172 000 euros en 2011.

Mais le pompon revient à la prestation présumée d’hébergement du site du groupe UMP par Bygmalion : 3588 euros par mois sur l’année 2011. Alors que l’agence avait recours aux offres OVH. Rappelons que l’hébergeur français, qui a l’habitude de pratiquer des prix d’entrée de gramme pour des services Internet pros, propose des tarifs d’hébergement de sites Web entre 5 et 10 euros par mois.

A ce niveau de facturation qui atteint des sommets, on n’ose pas demander si la TVA est incluse…

Quiz : Connaissez-vous l’e-réputation ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur