Décès de Charlie Walton, le père de la technologie RFID

Mobilité

Charlie Walton, le père de la technologie sans fil RFID, est décédé à l’âge de 89 ans. Sa technique d’identification par radiofréquence servira à l’essor du NFC avec laquelle elle est compatible.

Cette semaine, on a appris le décès de Charlie Walton survenu le 6 novembre à Los Gatos en Californie.

Il a développé la technologie RFID d’identification par radiofréquence.

Celle-ci a trouvé des applications concrètes : ouverture d’une porte avec un badge, détection des objets en passe d’être volés dans les magasins, suivi de colis par les compagnies de transport…

Le marché du RFID se porte bien puisqu’en 2011, il devrait générer 6 milliards de chiffre d’affaires dans le monde, selon ABI Research.

La radio-identification (RFID pour Radio Frequency IDentification) utilise les ondes radio qui permettent d’identifier un objet flanqué d’une radio-étiquette. Cette dernière est composée d’une puce et d’une antenne. Un lecteur lit l’information et peut écrire sur certaines d’entre elles.

Il existe des étiquettes actives qui doivent être alimentées électriquement et d’autres dites passives. C’est le lecteur qui fournit l’énergie nécessaire à leur fonctionnement.

Walton aura travaillé dans les laboratoires de recherche d’IBM à partir de 1960. Il fonde ensuite sa propre compagnie, Proximity Devices, en 1970.

Il présenta la technologie RFID au comité de direction de General Motors qui ne fut pas séduit, ce qui ne l’empêcha pas de poursuivre son travail sur le RFID.

Sa première application fut une carte RFID passive capable d’être activée dans un rayon de 10 centimètres autour du lecteur.

Enfin, le succès lui sourit en 1980 lorsqu’il développe une version numérique de puce RFID capable de modifier les données de la carte. Et surtout, c’est la baisse du prix de revient qui permet l’adoption massive de sa technologie.

Malgré ses multiples brevets, il ne toucha plus de royalties de la technologie RFID au milieu des années 90. Ceux-ci tombent dans le domaine public 17 ans après avoir été déposés.

Avec l’avènement de la technologie sans fil NFC (Near Field Communication) compatible avec le RFID (plus précisément avec la Mifare de Philips, la FeliCa de Sony et en partie avec le B utilisé en France), cette dernière a de beaux jours devant elle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur