Deezer remodèlise sa plate-forme de musique en streaming

Mobilité

La start-up glisse de nouvelles conditions d’accès (inscription, géo-localisation…) et prépare l’insertion de pub audio entre chaque titre diffusé.

Fort d’un catalogue de près de quatre millions de titres, Deezer vient d’effectuer sa première mue et prépare le terrain pour la mise en place d’un nouveau modèle économique. Premier changement : pour écouter de la musique en streaming à partir de cette plate-forme, il devient obligatoire de s’incrire et de créer un compte utilisateur. Selon Deezer, l’enregistrement est très rapide et ne prend “que trois minutes”.

Pour s’assurer la fidélité de ses internautes, Deezer a également concocté un ensemble de nouvelles fonctionnalités comme l’historique des écoutes, la possibilité de créer des groupes par thèmes (fans, concerts, etc.), et le lancement de la Smartplaylist dans la Smartradio, permettant, à partir d’une sélection de titres issus de ses playlists, de découvrir des morceaux musicaux similaires d’artistes différents.

Autre changement de taille : à l’issue de cette nouvelle mise à jour, des internautes se sont aperçus que certaines des chansons incluses dans leurs playlists avaient disparu…

Deezer explique en effet avoir mis en place des blocages de titres par zones géographiques. La plate-forme musicale précise en effet sur son forum avoir “modifié la gestion des droits des chansons afin de respecter plus exactement les restrictions territoriales de nos partenaires, ceci se traduit pas certains blocages de chansons dans vos playlists.”.

Ainsi, si un internaute français constate qu’un titre qu’il a enregistré dans sa playlist n’est plus disponible à l’écoute, c’est parce qu’il l’avait précédemment sélectionné sur le site à partir d’un album dont les droits ne sont valables, par exemple, qu’aux Etats-Unis.

Cette nouvelle remise à plat sert surtout à préparer l’arrivée de la publicité sur le site. En effet, en janvier dernier, Jonathan Benassaya, le co-fondateur de Deezer, avait confirmé que des publicités audio seront prochainement insérées dans les flux de morceaux sélectionnés à l’écoute par les internautes.

La demande obligatoire d’inscription pourrait ainsi permettre au service de proposer à ses utilisateurs des publicités ciblées en fonction de leurs goûts musicaux, de leur sexe ou de leur âge…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur