Deliveroo invite le « click & eat » à la table des entreprises

Apps mobilesEntrepriseMobilité
deliveroo-business
3 9

Deliveroo décline son service sous l’angle BtoB pour permettre aux entreprises de « superviser » les dépenses associées à la restauration de leurs employés.

Deliveroo décline un peu plus son service de livraison de repas à la demande.

Après s’être ouverte aux petits déjeuners, aux déjeuners express et à l’alcool, tout en mettant sur pied un programme permettant aux restaurants partenaires d’accéder à des cuisines dédiées, l’entreprise américaine lance une offensive BtoB.

Elle propose désormais, sur l’ensemble de ses marchés d’implantation (110 villes dans 12 pays*), une offre « Deliveroo for Business ».

Eventbrite, Innocent Drinks et Survey Monkey font partie des quelques sociétés à avoir testé cette formule qui leur permet de créer un compte professionnel et de superviser l’activité de leurs collaborateurs sur Deliveroo.

Par « superviser », il faut entendre la définition de seuils de dépenses, de plages horaires ou encore de restrictions en fonction de la géolocalisation. Mais aussi la possibilité de contacter un conseiller pour des commandes en plus grande quantité et des réservations jusqu’à 48 heures à l’avance. Le tout en connexion avec les principaux outils RH et finance du marché.

On reste sur un délai de livraison annoncé à une demi-heure, comme pour l’offre « grand public ». Deliveroo explique se rémunérer via des « frais de gestion », sans entrer davantage dans les détails.

Cette offensive BtoB rappelle celle menée par Uber avec une offre destinée à faciliter les prises de décisions relatives aux coûts des déplacements en permettant de suivre tous les trajets effectués par les salariés et de centraliser les notes de frais sur un tableau de bord.

« Uber for Business » avait fait ses débuts en France en d’octobre 2014, quelques mois après son lancement aux États-Unis. Airbnb avait suivi à peu près le même timing pour enrichir son service d’intermédiation  pour l’hébergement avec un portail destiné aux professionnels.

* L’Allemagne, l’Australie, la Belgique, les Émirats arabes unis, l’Espagne, la France, Hong Kong, l’Irlande, l’Italie, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et Singapour. Une liste qui devrait s’allonger rapidement, Deliveroo ayant bouclé, cet été, une levée de fonds record de 275 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur