Dell exploite le gisement Chromebook

ChromebookMobilitéPoste de travail
dell-chromebook-11

Google a officiellement rallié un septième constructeur à la cause des Chromebooks. Ce nouveau venu n’est autre que Dell, qui va commercialiser un modèle 11,6 pouces sur architecture x86 bicoeur.

Auteur d’une percée fulgurante sur le marché des smartphones et des tablettes avec son système d’exploitation Android et ses terminaux Nexus vendus en marque blanche, Google réalise une incursion plus timide dans l’univers du PC.

Le groupe Internet impose certes progressivement son modèle cloud, avec une offre de bout en bout articulée autour d’une suite bureautique collaborative, mais son influence au sein du poste de travail reste limitée sur le volet hardware. Son offensive s’accentue en conséquence, toujours sous la bannière des Chromebooks, ces ultraportables connectés fonctionnant sous Chrome OS, système d’exploitation Linux centré sur le navigateur Chrome et ses applications Web.

Jusqu’alors, six fabricants ont officiellement pris position sur ce marché : Acer en 2010 ; Samsung en 2011 ; HP et Lenovo en début d’année 2013 ; Asus et Toshiba plus récemment. Le septième constructeur à rejoindre l’aventure n’est autre que Dell. Entré dans une période charnière marquée par une réorganisation stratégique de ses activités, le groupe informatique texan vise les écoles et les administrations avec un modèle de 11,6 pouces annoncé à 299 dollars HT (environ 260 euros TTC) pour janvier 2014.

Taillé pour sa cible commerciale, avec notamment une batterie 50 Wh qui offre une autonomie revendiquée de 10 heures, le produit ne sera distribué que via les circuits institutionnels et éducatifs, initialement au Royaume-Uni et aux États-Unis. Amené à passer de main et main dans un contexte d’utilisation intensive, il arbore un châssis renforcé (1,31 kg pour 19 mm d’épaisseur). Sous le capot, on trouve un processeur Intel Celeron 2955U (bicoeur à 1,4 GHz, architecture ‘Haswell’), 2 à 4 Go de RAM, un SSD de 16 Go et une connectivité Wi-Fi 802.11n/Bluetooth 4.0.

Pas de technologie tactile pour l’écran 11,6 pouces (1366 x 768 pixels), mais une sortie HDMI et le support de l’USB 3.0 (2 ports). A noter l’absence – du moins sur la fiche technique – d’un lecteur de cartes SD… et des 100 Go de stockage en ligne sur Google Drive généralement offerts pendant deux ans avec les Chromebooks. Dell propose en fait sa propre solution d’hébergement de fichiers : PocketCloud, disponible dans la logithèque Chrome Store.

Avec un tel positionnement, la machine pourrait entrer en compétition avec l’offre de tablettes convertibles sous Android et Windows RT. Elle pourrait aussi investir les entreprises en tant que client léger mobile low cost et facile à gérer.

dell-chromebook

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Dell ?

Crédit photos : Dell


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur