Dell s’engage à sauver la planète

Cloud

Le fabricant de PC redouble d’efforts et d’initiatives pour réduire ses
émissions de CO2.

Dell a annoncé des plans visant à neutraliser l’impact des émissions decarbone de ses activités mondiales. “Jamais dans l’histoire des affaires le besoin n’a été aussi pressant de construire une communauté dédiée à l’amélioration de l’environnement”, a déclaré le PDG Michael Dell au cours d’un forum organisé par le Centre for Strategic and International Studies.

“Le leadership commence à la maison, c’est pourquoi nous visons la neutralité carbone. Mais pour qu’une réelle différence soit observée sur la Terre que nous partageons tous, cette étape devrait simplement marquer le commencement d’un long partenariat durable avec nos clients, partenaires et fournisseurs.” Michael Dell a également invité ses rivaux à se joindre à lui dans “un engagement à long terme pour la neutralité carbone”.

La société a dévoilé un programme appelé ‘Plantez une forêt pour moi’ qui permet aux organisations du monde entier de s’unir à Dell dans un projet visant à planter des millions d’arbres suivant des plans de reforestation contrôlés.

Cette initiative est le prolongement du programme ‘Plantez un arbre pour moi’ lancé par Dell à l’attention du grand public.
Malgré toutes ces bonnes intentions, certains analystes mettent en doute les motivations réelles de Dell.

“Le cynisme serait une option tellement facile : ‘l’archi-capitaliste Michael Dell se rend compte de ses erreurs et se transforme en hippy'”, commente Ian Brown, analyste chez Ovum.

“Si nous ne mettons pas en doute la sincérité de Michael Dell dans sa conviction que la compensation des émissions de carbone est nécessaire pour ralentir le changement climatique, tout cela n’est autre qu’une vaste campagne marketing. Dell s’est engagé dans une bataille avec HP, IBM, Sun Microsystems et bien d’autres pour démontrer ses vertus écologiques.”

Selon Ian Brown, Dell s’est engagé à réduire ses émissions de carbone et à remplir sa part pour la planète et il doit montrer qu’il est prêt à relever le défi.

“Nous préférerions une assistance pratique pour sensibiliser les clients sur la manière de réduire le gaspillage d’énergie et d’améliorer l’efficacité des ressources dans leurs centres de données”, ajoute-t-il.

“Dell est peut-être en avance dans le domaine de la compensation des émissions de carbone, mais il doit rattraper son retard sur les services et sur sa capacité à aider les clients à réutiliser et partager les ressources, à réduire les coûts et peut-être à contribuer à leur échelle à la sauvegarde de la planète.”

Dell met actuellement en oeuvre en interne un programme de gestion de l’énergie qui coupe automatiquement les machines la nuit et pendant les périodes d’inactivité.

La société estime que cette initiative lui permettra de réduire sa consommation annuelle d’électricité d’environ 13 millions de kilowatt heures, soit l’équivalent de 8 500 tonnes de CO2, et de réaliser des économies de 1,8 million de dollars par an.

La société a également procédé au remplacement de ses installations d’éclairage de bureau de son siège texan, ce qui a permis de réduire les besoins électriques de 9% sur l’ensemble du site. D’autres programmes similaires seront mis en place sur d’autres sites Dell l’année prochaine.

Environ 10% des besoins énergétiques du siège de l’entreprise à Austin, dans le Texas, sont couverts par des sources renouvelables.

Traduction de l’article Dell vows to save the planet de Vnunet.com en date du 27 septembre 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur