Dell va privilégier des logiciels Google sur ses ordinateurs

Mobilité

Cette alliance entre le fabricant d’ordinateurs et le moteur de recherche est une réplique aux ambitions de Microsoft avec IE 7.

Après l’annonce de premiers tests en février, Dell est parvenu à un accord avec Google pour pré-installer en série des logiciels issus du groupe Internet sur ses ordinateurs. Eric Schmidt, PDG de Google, a précisé à l’occasion d’une conférence organisée par le courtier Goldman Sachs à Las Vegas jeudi dernier, que son groupe fournira à Dell une barre d’outil (Google Toolbar), une solution de recherche sur disque dur (Google Desktop) et une page d’accueil, portant les deux marques Google et Dell. La durée et les modalités financières exactes de ce contrat n’ont pas été dévoilés mais il y aura un partage de revenus entre les deux groupes.

Jess Blackburn, un porte-parole du premier constructeur mondial d’ordinateurs, a confirmé que de premiers PC Dell dotés d’outils Google seront commercialisés d’ici la fin du mois aux Etats-Unis auprès des particuliers et des petites entreprises. Concrètement, c’est désormais la technologie de recherche Google qui sera proposée par défaut aux acheteurs de PC Dell, et plus la technologie MSN de Microsoft. Cependant, les utilisateurs resteront libres d’installer leur système préféré et de remplacer la solution Google/Dell s’ils le souhaitent. Cet accord n’implique par ailleurs aucun changement quant aux systèmes d’exploitation Windows qui sont distribués par le groupe.

Google réplique à Microsoft

Le géant de la recherche réplique à Microsoft, en utilisant les mêmes armes que ce dernier. La firme de Redmond est en effet accusée depuis plusieurs années de profiter de l’installation par défaut de ses solutions de navigation sur les PC pour drainer des utilisateurs vers son moteur de recherche.

Cet accord intervient deux semaines après que le ministère américain de la justice (Department of Justice, DoJ) a débouté Google de sa plainte contre Microsoft, au sujet de l’intégration par défaut de la solution MSN Search dans la nouvelle version d’Internet Explorer (IE 7). Le DoJ a en effet considéré que les utilisateurs auront toujours la possibilité de changer cette solution et qu’elle ne constitue donc pas une menace pour la concurrence.

Enfin, à noter que c’est la deuxième fois en deux semaines que Dell prend quelques distances avec de grands “leaders” de l’industrie. En rupture avec son utilisation traditionnelle de processeurs Intel, le constructeur vient en effet aussi d’annoncer qu’il lancera d’ici la fin de l’année une gamme de serveurs quadri-processeurs à base d’Opteron d’AMD (voir édition du 22 mai 2006). Ses rapprochements avec AMD et Google ont un point commun. Ils ont pour objectif de diversifier son offre pour qu’il puisse maintenir ses parts de marché face à HP et Lenovo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur