Dell : la voie s’éclaircit pour Michael Dell après le retrait de Blackstone

Régulations
dell-retrait-blackstone-silver-lake-michael-dell

Le fonds d’investissement, qui avait fait une contre-offre face au duo Mickael Dell – Silver Lake, jette l’éponge. Le plan initial du fondateur de Dell reprend de la vigueur.

L’offre de Blackstone pour la reprise de Dell a tenu un mois.

En guise d’alternative au plan du duo Michael Dell – Silver Lake (méga-LBO, retrait de la cote), le fonds d’investissement avait monté une contre-offre sur le fabricant hardware et fournisseur de solutions IT.

Il affirmait vouloir offrir 14,25 dollars par action (contre 13,65 dollars pour le binôme Dell – Silver Lake), tout en maintenant la cotation de la société.

Mais il semblerait que les perspectives moroses d’IDC relatives au marché PC et de business de Dell aient refroidi ses ardeurs.

Selon Reuters, le conseil d’administration de Dell a rendu publique une lettre de Blackstone officialisant son retrait.

“Depuis le dépôt de notre offre, nous avons appris que la société a révisé sa projection de bénéfice d’exploitation pour cette année à 3,0 milliards de dollars au lieu de 3,7 milliards.”

Autre indicateur défavorable : Sur fond de concurrence des tablettes, les ventes d’ordinateurs dans le monde ont reculé de 14% au premier trimestre sur un an. C’est la plus forte baisse observée depuis 20 ans.

Les Echos précise que Blackstone a reculé également pour d’autres raisons connexes.

En particulier la difficulté d’appliquer la nouvelle stratégie Dell en percevant un retour sur investissement palpable à moyen terme et celle de retenir des cadres dirigeants susceptible d’être démotivé avec l’arrivée d’un nouvel actionnaire de référence.

Ce retrait de Blackstone apparaît comme une éclaircie pour Michael Dell qui s’appuie sur Silver Lake pour redéfinir les contours de la firme qu’il a créée dans les années 80.

Il veut quitter la Bourse pour favoriser la mutation de Dell en une société dont l’axe de développement serait les solutions et services IT (délaissant l’équipement hardware).

Montant de l’opération : 24,4 milliards de dollars (18,6 milliards d’euros).

Le fondateur de Dell aurait également écarté un autre danger avec Carl Icahn, que l’on qualifie “d’investisseur activiste”.

Détenteur d’un milliard de titres Dell, celui-ci s’engage à ne pas dépasser sa participation au-delà de 10%. Néanmoins, il peut encore s’associer avec d’autres prétendants au rachat de Dell si le projet l’emballe.

Quiz : Connaissez-vous les sociétés high-tech cotées en Bourse ?

(Credit photo : Shutterstock.com – – Copyright : Ljupco Smokovski)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur