Dématérialisation : la branche documentaire de La Poste intègre Edixis

Cloud

Seres, une filiale de Doc@Post, achète un spécialiste des solutions de travail collaboratif et de dématérialisation pour le secteur de l’intérim.

Depuis sa création en 1984, la société Seres s’est spécialisée dans les solutions d’échanges de données informatisées (EDI) et la dématérialisation de factures. Détenue à hauteur de 34% par Bull et 66% par Doc@Post (holding réunissant toutes les filiales documentaires de La Poste), elle vient d’étendre son portefeuille aux solutions de travail collaboratif et de dématérialisation pour le secteur de l’intérim.

Comment ? En rachetant Edixis, un éditeur basé à St Grégoire (près de Rennes) qui revendique un chiffre d’affaires d’environ 145 000 euros sur son dernier exercice. Ses activités comprennent notamment l’externalisation de sites intranet et extranet (Doc@Net), la gestion de la relation client et toute une ligne de solutions de dématérialisation en lien avec le travail temporaire.

Temporaris vs Pixid

Edixis opère en particulier la plate-forme de dématérialisation Temporaris, concurrente de celle du français Pixid. Une offre avec laquelle elle dit couvrir tout le cycle de mise à disposition d’un intérimaire, de la demande de personnel intérimaire à la facturation. Différents modules sont offerts pour répondre aux besoins du monde de l’intérim, dont une base de données candidats et des processus de commande, de contractualisation, de traitement des relevés d’heures, de préfacturation et de facturation.

Doc@Post compte dès à présent faire jouer les synergies, en intégrant nativement sur cette plate-forme d’autres services issus de ses filiales (notamment des EDI, de l’ archivage légal ou des certificats électroniques).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur