Dématérialisation : l’iPad prend son envol chez Iberia

La compagnie aérienne espagnole évalue à 150 000 euros les économies mensuelles réalisées en remplaçant la documentation papier par des tablettes iPad dans cinq de ses appareils Airbus A320.

iberia-ipad-dematerialisation

Pour Iberia, la réduction des coûts passe par la dématérialisation des documentations papier.

La compagnie aérienne espagnole compte réaliser 150 000 euros d’économies par mois en adoptant des tablettes iPad. Celles-ci remplaceront les manuels d’instructions, qui comptent plusieurs milliers de pages dont seule une petite partie est réellement exploitée par le personnel de bord.

Les premières expérimentations sont actuellement menées en partenariat avec les autorités nationales, dans cinq appareils Airbus A320. Chaque avion embarquera deux tablettes : l’une pour le pilote ; l’autre pour le copilote, avec toutes les applications nécessaires pour effectuer des démarches administratives avant le décollage, suivre les paramètres de vol en temps réel ou encore consulter des cartes de navigation.

Ces ressources numériques resteront accessibles en permanence : le circuit électrique des Airbus a été adapté pour s’assurer que l’iPad soit toujours alimenté. Une formation spécifique a été dispensée à une centaine de pilotes, mais l’investissement « sera très rapidement amorti », selon Iberia.

D’une part, ce kit de vol électronique (« Electronic Flight Bag ») se mettra à jour en quelques minutes, contre un délai de plusieurs heures pour les manuels au format papier. De l’autre, il permettra d’alléger chaque avion d’environ 60 kg, avec à la clé une moindre consommationde kérosène. En y ajoutant l’économie de papier et en coûts d’impression, on obtient un retour sur investissement significatif. American Airlines avait adopté la même stratégie au printemps dernier, devenant officiellement la première compagnie aérienne commerciale à faire la bascule vers l’iPad.

Iberia se positionne pour sa part sur un deuxième volet : l’usage des tablettes – et plus globalement des appareils électroniques – par les passagers. Les restrictions qui s’appliquaient en la matière lors de phases de stationnement, de décollage et d’atterrissage, ont été levées en décembre dernier. Reste à obtenir, comme Air France la semaine passée, un agrément de l’Agence européenne de sécurité aérienne.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous l’histoire d’Apple ?

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



One reply to Dématérialisation : l’iPad prend son envol chez Iberia
  • Le 27 février 2014 à 4:52 par Biar g

    Véritablement honteux , pas moyen de se connecter pour réserver un siège même très cher payant. Système lamentable d efficacité.

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

13:29:02