Des membres de Facebook exigent la suppression définitive de leurs données

Mobilité

Le réseau social a précisé, sans tarder, qu’il va essayer de faciliter la suppression des données liées aux profils de ses ex-adeptes.

Intrusif, Facebook ? Une chose est sûre, ce réseau social de ménage pas ses efforts pour redorer son blason, depuis ses récentes excuses sur son programme publicitaire Beacon. En butte au mécontentement grandissant de certains membres, qui se plaignent de ne pouvoir effacer totalement les traces de leur passage sur ce réseau, il vient de modifier sa rubrique d’aide pour permettre aux abonnés qui le souhaitent de demander par e-mail l’éradication de leurs données personnelles.

L’affaire a pris de l’ampleur en début de semaine, lorsque le prestigieux New York Times a relaté les difficultés rencontrées par Nipon Das, un consultant américain de 34 ans, pour obtenir la suppression des données le concernant sur Facebook. Informations qu’il aurait dû supprimer une par une, selon la procédure en vigueur (et contrairement à ce qui se pratique sur d’autres sites comme Viadeo, qui garantit lui une suppression du compte et des données personnelles sous 24 heures).

Apparemment, il a fallu plus de deux mois à Nipon Das, et plusieurs échanges d’e-mails avec le service clients de Facebook, pour obtenir l’effacement complet des données liées à son profil. Effacement qu’il a finalement obtenu suite à un courriel menaçant Facebook de poursuites judiciaires.

Facebook se réserve le droit d’archiver les contenus

Certaines clauses des conditions d’utilisation expliquent ces difficultés. En ce qui concerne les contenus générés par les utilisateurs, Facebook précise qu’un membre peut “décider de retirer ses contenus utilisateurs, entraînant l’expiration automatique de la licence qui a été accordée”. Toutefois, tout en affirmant qu’il n’est pas propriétaire des contenus, le réseau ajoute que le membre “reconnaît que la compagnie peut conserver des copies archivées des contenus générés”.

Deuxième raison : en procédant de la sorte, le réseau dit vouloir faciliter l’éventuelle réinscription des membres qui l’ont abandonné, en leur évitant un réenregistrement de leurs données lors de leur réinscription.

“We can take care of this for you”

Réaffirmant que “de nombreux utilisateurs désactivent temporairement leurs comptes et attendent que leurs données soient conservées pour leur retour”, Facebook n’a pas tardé à réagir. Il a modifié sa rubrique d’aide en début de semaine, pour inviter les utilisateurs qui souhaitent supprimer définitivement leurs comptes à s’adresser au service client par l’intermédiaire d’un formulaire.

Quid d’un formulaire de désinscription automatique ? Contactée par le New York Times, la responsable du service client s’est contentée d’indiquer que le réseau mesure actuellement les effets du premier changement. Se montrant néanmoins ouverte à d’éventuels tests d’autres outils. Mais seulement si Facebook “pense qu’il faut faire davantage pour améliorer l’expérience utilisateur pour la suppression d’un compte”.

* A l’heure où nous écrivons ces lignes, plus de 8000 membres ont notamment rejoint un groupe Facebook expliquant comment effacer totalement ses données personnelles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur