Des pirates gâchent les JMJ de Madrid vues du Web

Marketing

Indisponibilité hier, perturbations aujourd’hui. L’accès au site officiel des Journées Mondiales de la Jeunesse est difficile en raison d’attaques informatiques. Ah, ces satanés pirates…

Les JMJ, actuellement organisées à Madrid, n’échappent pas à la curiosité des pirates.

Le site officiel des Journées Mondiales de la Jeunesse [Madrid11.com, ndlr] fait l’objet depuis plusieurs jours d’attaques informatiques particulièrement agressives“, confirmait hier un porte-parole en charge de l’organisation de ce grand rassemblement catholique.

Dans la journée de jeudi (18 août), l’attaque – probablement de type DDoS – a fait tomber le site évènementiel pendant une heure.

Aujourd’hui encore (19 août), la connexion à Madrid11.com est instable.

Le site Web est toujours inaccessible ce midi.

Nous avons reçu ces derniers jours des menaces anonymes par e-mail, nous prévenant que nous allions être attaqués”, a assuré ce même porte-parole à l’AFP.

“La priorité maintenant c’est de s’assurer que tout est rétabli et fonctionne, et ensuite nous déciderons si nous déposons plainte.

Des cyber-activistes comme le réseau Anonymous sont friands de ce type d’actions considérées comme une forme de “manifestation sur Internet” : en théorie, elles empêchent l’accès au site sans l’abîmer (néanmoins, cela reste un délit réprimé par la loi).

Aucune revendication pour l’attaque n’a encore été rendue publique, mais sa montée en puissance coïncide avec l’arrivée du pape Benoît XVI à Madrid.

Sur place, des incident opposant manifestants laïcs et forces de police sont également survenus dans la nuit de mercredi à jeudi, qui ont fait onze blessés.

En juin, trois membres du réseau Anonymous avaient été interpellés en Espagne.

La vidéo de la messe du pape est retransmise en direct depuis Madrid sur le site des JMJ... quand il est accessible.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur