Deux initiatives P2P légales soutenues par BitTorrent

Cloud

Souvent assimilés aux réseaux pirates, les protocoles d’échanges de poste à poste (P2P) s’illustrent aussi dans des actions parfaitement légales de distribution. La preuve avec LinuxIsoTorrent et un serveur de fichiers trackers.

Ça s’agite autour du protocole BitTorrent. Et pas seulement parce qu’un moteur de recherche des fichiers Torrent est récemment apparu en ligne (voir édition du 24 mai 2005) quelques jours après la mise à disposition d’une version sans trackers du client de téléchargement (voir brèves du 23 mai 2005). Deux récentes initiatives prouvent, s’il était besoin, que les protocoles d’échanges ne sont que des outils qui peuvent parfaitement être exploités en toute légalité. Et BitTorrent, qui se distingue par sa capacité à accélérer les téléchargements des fichiers en adéquation avec le nombre de ceux qui le partage, s’avère parfaitement adapté aux services en questions.

A commencer par LinuxIsoTorrent. Ce site ne fait qu’une chose mais il la fait bien. Dans une présentation sobre qui la rend efficace, LinuxIsoTorrent recense sur une page unique les liens Torrent des images ISO de distributions Linux, des plus connues aux plus exotiques. Mandriva, Debian, Suse, Linspire… Si les principaux éditeurs sont présents (à l’exception notable de RedHat pour l’instant mais pallié par la présence de Fedora), on y trouve également des versions aux consonances exotiques (pour ne pas dire inconnues) comme Freeduc, Grml, Monowall, etc. Une page bien pratique pour qui cherche à installer une distribution de l’OS libre sans avoir à farfouiller sur les sites des éditeurs. Il ne manque qu’une fiche descriptive des distributions proposées. Bien sûr, chacun est libre de proposer sa distribution et les liens Torrent qui ne manqueront pas de l’accompagner.

De son côté, le site marchand (de logiciels libres exclusivement) Ikarios pousse l’idée de partage un peu plus loin. Son créateur, Nat Makarevitch, a mis, le 25 avril dernier, à disposition un serveur de trackers (les fichiers qui centralisent les liens de téléchargement Torrent) à tous les internautes qui souhaitent télécharger un logiciel libre. Mais aussi proposer leurs propres applications (forcément libres). Cette opération n’est en revanche pas automatique et passe par les mains du gestionnaire du site, ce qui permet ainsi de vérifier l’intégrité des fichiers. Là aussi la simplicité est de mise. La recherche se fait visuellement (ou textuellement via les fonctions de recherche du navigateur) dans la page d’index où les fichiers sont classés par ordre alphabétique. Lors de notre consultation, plus de 120 fichiers étaient référencés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur