Deux nouveaux processeurs pour sauver Transmeta

Mobilité

Les mauvais résultats financiers de Transmeta ne remettent pas en cause son développement technologique. Deux nouveaux processeurs ont été annoncés en ce sens : le TM5800 prévu avant la fin de l’année en 800 MHz et le TM6000, un processeur tout-en-un attendu pour l’année prochaine à partir de 1 GHz.

Le Microprocessor Forum a été l’occasion pour Transmeta d’annoncer un nouveau processeur Crusoe, le TM6000. La société nouvellement dirigée par Murray A. Goldman (qui succède à Mark K. Allen) rompt à double titre avec la série des 5000. D’abord au niveau de la fréquence : le Crusoe TM6000 démarrera à 1 GHz alors que le TM5600 s’arrête à 667 MHz. Ensuite, cette nouvelle puce, qui se veut trois fois plus petite que les actuelles, intégrera le moteur graphique et le chipset toujours avec l’idée principale d’offrir un processeur économique et à faible dégagement de chaleur. “Nos clients nous informent qu’ils ont besoin de processeurs économiques, hautement intégrés et à des coûts optimisés pour fournir aux marchés émergents des solutions mobiles et non mobiles”, justifiait Mark Allen. Avec le TM6000, Transmeta visera le marché des ordinateurs portables et ultra-portables mais aussi celui des desktops. Le TM6000 ne devrait cependant voir le jour qu’au second semestre 2002.

Entre-temps, la jeune société californienne devrait avoir lancé son modèle TM5800 qui prend du retard, officiellement pour des problèmes de production dus au ralentissement subi par l’industrie informatique. Gravé en 0,13 micron (contre 0,18 pour le TM5600), le TM5800 devrait arriver dans le courant du trimestre en version 800 MHz et, début 2002, à 1 GHz. La miniaturisation de la gravure permet à la puce de réduire sa surface de plus de 37 % en passant de 88 à 55 mm2. Le TM5800 bénéficiera également d’une nouvelle version 4.2 du code morphing, la technologie qui permet de traduire les calculs du processeur en instructions x86. Combinée à la gestion de la mémoire DDR, cette nouvelle configuration offre, selon le constructeur, un gain de puissance de 50 % par rapport au TM5600.

La dernière carte de Transmeta ?

Ces deux annonces ont eu l’air de satisfaire les investisseurs. Coincée depuis plusieurs semaines sous la barre des 2 dollars, l’action Transmeta a clôturé à 2,25 dollars lundi soir, après la prestation au Microprocessor Forum. Cela malgré le mauvais bilan de la société qui a reconnu que son chiffre d’affaires du troisième trimestre se limiterait à 5 millions de dollars seulement contre plus du double pour le trimestre précédent. La société qui emploie Linus Torsvald explique ce résultat médiocre par la chute des ventes d’ordinateurs portables en Asie, terre de son principal marché. En effet, si les Crusoe équipent les portables Toshiba, Sony et autres Nec, ils restent absents des Compaq, IBM ou HP américains. Et pour cause, Transmeta doit faire face aux produits d’AMD et surtout d’Intel, qui ont rapidement mis au point leurs propres puces à faible consommation. Les TM5800 et 6000 seront-ils les processeurs de la dernière chance pour Transmeta ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur