Divertissement sur mobile : un marché à 40 milliards de dollars d’ici 2011

Mobilité

Musique, vidéo, sonneries…Selon le cabinet d’études Informa, le marché du
divertissement sur mobile va doubler d’ici cinq ans.

Selon une nouvelle étude, les ventes de sonneries de téléphones, de téléchargements, de musiques et d’autres contenus de divertissement sur mobile connaîtront une progression considérable pour atteindre 38,1 milliards de dollars en 2011, soit plus du double du marché actuel.

Le cabinet Informa Telecoms & Media a évalué à 18,8 milliards de dollars les recettes générées dans le monde entier en 2006 sur ce segment de marché. Selon cette même étude, le marché est largement dominé par la musique et les images qui totalisaient 64% des recettes en 2006.

“Les services musicaux tels que les sonneries de téléphone, les téléchargements de musiques et les tonalités de retour d’appel continueront à générer la plus importante partie des recettes du secteur du divertissement sur mobile”, indique Daniel Winterbottom, analyste senior chez Informa et co-auteur du rapport.

“Mais les recettes générées par les services de télévision sur mobile devraient littéralement exploser au cours des cinq prochaines années et passer de 178 millions à plus d’1,8 milliard de dollars d’ici 2011”, poursuit l’expert IT.”A l’occasion des grands événements sportifs, on observe une forte augmentation des abonnements de services de télévision sur mobile auprès des opérateurs téléphoniques, et ceci se reflètera par une croissance phénoménale dans ce segment.”

Mais tandis que le marché de la musique sur mobile continuera à progresser, celui des fonds d’écran, des avatars et des images en général devrait connaître une baisse importante. En 2011, les images chuteront à la quatrième place derrière les jeux et la vidéo sur mobile.

L’importance des sonneries téléphoniques et des fonds d’écran, pourtant au coeur du marché du divertissement sur mobile, aura tendance à fléchir à mesure que les clients achèteront des téléphones plus avancés capables de supporter tout un éventail de fonctions de divertissement allant des jeux vidéo 3D aux services de télévision en passant par la prise en charge de musique en qualité numérique.

Les jeux et la vidéo sur mobile, qui totalisaient pour leur part seulement un quart des recettes générées en 2006, représenteront à eux seuls près de la moitié de la croissance du marché du divertissement sur mobile au cours des cinq prochaines années.

“Les clients ont de plus en plus conscience des nombreuses possibilités offertes par leur téléphone ainsi que des services dont ils peuvent bénéficier” , explique Chris Coffman, analyste senior chez Informa et co-auteur du rapport. “Le marché appelle encore à de profondes améliorations, mais les opérateurs de téléphonie mobile offrent aujourd’hui à leurs clients un meilleur accès aux contenus de divertissement en proposant des outils de recherche et des portails personnalisés.”

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 20 décembre 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur