DLP : Bull présente une appliance “anti-WikiLeaks”

Cloud

Le groupe IT français lance une gamme d’appliances BullWatch pour se prémunir des pertes des données, “qui dispose de capacités de travail en temps réel”. Un système “unique au monde”, se targue-t-il.

Bull veut faire de la sécurité numérique l’un de ses principaux chevaux de bataille.

A l’occasion de ses “Defence Days” organisés à Paris, le groupe IT français a présenté BullWatch du nom d’une gamme d’appliances* de type prévention de pertes des données (data loss prevention ou DLP en anglais) destinée à éviter la propagation non maîtrisée de documents sensibles.

Difficile de ne pas faire un lien avec la récente attaque informatique qui a touché des collaborateurs du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie.

Mais on peut trouver d’autres épisodes. “C’est un système anti-WikiLeaks“, assure Olivier Bohbot, Vice-Président d’Amesys (filiale de Bull spécialisée dans les systèmes critiques), en référence à la fuite d’information subie par la diplomatie américaine et la diffusion de ses informations sensibles par l’organisation militante.

BullWatch est présenté comme un système “intelligent” (capacité d’effectuer des filtrages par mots-clés, URL, protocole, fichiers…) avec des possibilités de “reconnaissance floue” (document, sources, images) et “non intrusif” (pas de modification nécessaire dans l’architecture pré-existant du système d’information).

“C’est un système unique au monde en raison de sa capacité de travail en temps réel qui associe électronique et puissance de calcul. Et ce, quelle que soit l’encapsulation des messages”, assure Philippe Vannier, P-DG de Bull.

Avec ce dispositif de Bull dédié “à la protection du patrimoine numérique”, la vigilance est portée sur les documents qui sortent du système d’information de l’entreprise ou de l’organisation (“flux réseaux sortants”).

Ce qui veut dire qu’une entreprise devra trouver une solution connexe pour faire le tri dans les données entrantes (“flux réseaux entrants”) type Websense.

Bull commercialise trois appliances BullWatch (version “Local” pour 500 utilisateurs maximum, “Regional” pour 1000 collaborateurs et “Corporate” au-delà) dont la supervision peut être assurée par un administrateur (pour la version d’entrée de gamme) et/ou un RSSI pour les modèles les plus sophistiqués.

Les prix n’ont pas été précisés lors de la présentation.

*appliance : solution packagée matérielle et logicielle


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur