Dropbox entame son opération séduction en direction des entreprises

CloudData-stockageEntrepriseStockage
dropbox cloud

Les entreprises, une cible de choix pour Dropbox ? Le service aux 45 millions d’utilisateurs inaugure en ce sens une formule collaborative payante, “pour les équipes”, à 795 dollars par an.

Le vent d’une concurrence aux dents longues se faits sentir. Le service de stockage et de partage de fichiers en ligne Dropbox accélère la cadence et fait des entreprises sa nouvelle cible de choix.

Sans modifier les fondamentaux de son offre (partage de fichiers dans le cloud), le service inaugure une formule payante “pour les équipes“, à partir de 5 utilisateurs.

De l’interface aux serveurs d’hébergement distants, le concept perdure jusqu’à une foire aux questions simplement mise à jour avec les modalités tarifaires de Dropbox for Teams (littéralement “Dropbox pour les équipes”), une fonctionnalité qui fait l’objet de tests depuis près d’un an.

Ainsi la migration depuis compte standard est-elle envisageable sans autre condition que celle d’ajouter à la facture annuelle 795 dollars pour 5 bénéficiaires, soit 159 dollars par individu.

A ce tarif, l’espace de stockage collaboratif est porté à 1000 Go (soit 1 To, 500 fois plus qu’un compte gratuit), capacité extensible à l’infini, par paliers de 200 Go, à raison de 125 dollars annuels pour chaque sollicitation en ce sens.

S’y adjoint un historique illimité qui permet de récupérer d’anciennes versions de fichiers modifiés, voire supprimés. A titre comparatif, cette option était jusque lors disponible pour 40 dollars par an.

La sécurité des transferts renforcée d’un cryptage en AES-256, un administrateur s’octroie les commandes et gère les permissions en vigueur dans ce nuage qui n’est pas encore un cloud dans tous les sens du terme (pas de virtualisation, notamment, mais telle n’est pas la vocation de Dropbox).

Cette ouverture aux entreprises fait suite à la levée de 250 millions de dollars auprès d’un groupe de fonds de capital-risque dirigé par Index Capital.

Fort de 45 millions de souscripteurs, Dropbox vient par ailleurs d’accorder ses violons avec ceux de HTC, qui proposera à tout acquéreur de l’un de ses smartphones 5 Go d’espace disque chez son nouveau partenaire.

Ni grave, ni désespérée, la situation évolue toutefois avec une telle fulgurance qu’elle implique l’émergence de solutions alternatives telles que Sugarsync, qui vient d’obtenir les faveurs d’Orange, dont il fournira les clients en services cloud personnalisés.

Le seul Google, auteur d’une refonte sans grand précédent de son écosystème Documents, pourrait faire de l’ombre à Dropbox, dont les détracteurs évoquent notamment la politique absconse de confidentialité.

Dropbox for Teams


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur