E-book : Sony veut bousculer le marché avec ses nouveaux Reader

Mobilité
sony-reader

Sony va lancer aux USA deux nouveaux lecteurs de livres numériques : le Reader Touch et le Reader Pocket, présenté comme le moins cher du marché.

Pour mieux s’implanter sur le marcher des lecteurs d’e-books, Sony va proposer une alternative à son Reader, commercialisé en France depuis septembre dernier : le Reader Pocket PRS-300 et le Reader Touch PRS-600. Le lecteur de livres électronique Reader Pocket dispose d’un atout de taille : être le moins cher du marché, avec un prix de vente estimé à 199 dollars (environ 138 euros). Son principal concurrent Amazon propose à l’heure actuelle son Kindle 2 à 359 dollars et son dernier-né, le Kindle DX, à 489 dollars…

Pour 199 dollars, le Reader Pocket dispose d’un écran de 5 pouces (12,7 cm), contre 6 pouces pour le Reader, avec une résolution de 800 par 600 pixels. Ce lecteur d’e-books se dote d’un espace de stockage de 440 Mo, ce qui correspond au téléchargement d’environ 350 ouvrages.

L’autre nouveauté de Sony, le Reader Touch, reste dans la veines des lecteurs de livres numériques classiques, avec un écran tactile de 6 pouces (15,2 cm). La définition reste toujours en 800 x 600 pixels, mais sa mémoire interne de 440 Mo peut être étendue grâce aux cartes mémoire SD et Memory Stick. Le Reader Touch de Sony devrait être commercialisé au prix de 299 dollars.

Le Pocket Reader et le Reader Touch ne devaient être dans un premier temps que proposer aux Etats-Unis et Sony précise qu’ils devraient sortir dans le courant du mois d’août.

Par ailleurs, pour tenter de convertir de nouveaux consommateurs aux e-books et tenter de faire décoller un marché prometteur, mais dont les produits restent encore chers, Sony a décidé de s’aligner sur les prix des téléchargements des livres numérisés proposés par Amazon. Ainsi, le constructeur nippon va proposer les meilleures ventes et les dernières sorties à 9,99 dollars au lieu de 11,99 dollars.

Sony peut en tout cas compter sur l’appui de Google : en mars dernier, le groupe japonais a annoncé qu’il allait alimenter ses lecteur d’e-books avec 500 000 œuvres tombées dans le domaine public et numérisées par la firme de Mountain View.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur