e-Commerce : beaucoup d’Echo chez Amazon pour la saison des fêtes

E-commerceMarketing
amazon-echo-fetes

L’assistant vocal Echo et sa version compacte Dot figurent en bonne position dans le bilan qu’Amazon dresse de la saison des fêtes.

Comment démontrer qu’on a battu des records de ventes sur la saison des fêtes ? En distillant, au gré d’une longue liste à puces, des indicateurs de croissance soigneusement sélectionnés.

C’est la méthode choisie par Amazon… et visiblement appréciée par les marchés : + 1,42 % ce mardi après la clôture des échanges sur le Nasdaq pour le groupe américain, dont la capitalisation boursière dépasse les 366 milliards de dollars.

Le 19 décembre aura été la journée la plus chargée au cours de cette période qui a vu Amazon expédier plus d’un milliard d’articles* – sans compter, donc, ceux que les vendeurs tiers envoient par eux-mêmes.

De l’Echo pour les fêtes

Parmi les best-sellers, on trouve l’assistant vocal Amazon Echo et sa version compacte Echo Dot.

Tous produits confondus, la « famille Echo » a engendré neuf fois plus de ventes que lors de la saison des fêtes 2015. Il faut dire que d’une année sur l’autre, le périmètre de commercialisation s’est étendu, le Royaume-Uni et l’Allemagne entrant dans la boucle aux côtés des États-Unis.

Neuf fois plus, cela représente combien ? Amazon reste évasif, évoquant « plusieurs millions » d’Echo.

Du côté des analystes, les opinions sont partagées. Reuters retient les estimations du cabinet Morningstar : 4 à 5 millions de ventes sur l’année 2016.

Alexa est dans la place

Au-delà du hardware, il faut percevoir les services associés. En tête de liste, la technologie vocale Alexa, qui alimente non seulement l’Echo, mais aussi les tablettes Fire ou encore le Fire TV Stick.

Amazon prête une attention particulière à son développement, notamment sur le front des « intentions », du nom de ces commandes classées en une quinzaine de catégories et qui permettent de comprendre les requêtes de base (« stop », « annuler », « oui », « non »…).

Les travaux se portent aussi sur l’enrichissement du nombre de « slots », c’est-à-dire les différents types de données qu’Alexa peut traiter (dates, nombres, villes, etc.). La compréhension des requêtes naturelles est un autre axe de développement, dans un contexte de concurrence accrue sur le front des assistants domestiques, entre le récent lancement de Google Home et les ambitions prêtées à Apple de proposer son propre appareil adossé à Siri.

Des acheteurs plus mobiles

Dans sa galaxie de services numériques, Amazon met en avant la musique en streaming… et la VoD, dont la disponibilité est mondiale depuis la mi-décembre avec Prime Video.

Le groupe de Jeff Bezos précise par ailleurs que « plus de 72 % » des cyberacheteurs recensés aux cours de la saison des fêtes ont utilisé le mobile (+ 56 % d’utilisation pour l’application mobile par rapport à la saison 2015). La logistique d’Amazon s’appuie désormais sur « plus de 45 000 robots » répartis dans une vingtaine de centres.

* La marque AmazonBasics monte en puissance. Elle est citée à plusieurs reprises dans les meilleures ventes, avec des piles, des multiprises et divers adaptateurs (Mini DisplayPort vers HDMI ; Lightning vers USB).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur