e-Paiement : Visa compte sur CyberSource pour narguer PayPal

Cloud

Visa procède à l’acquisition de CyberSource, spécialiste américain des transactions en ligne, pour un montant de 2 milliards de dollars.

Mettre un terme à la forte influence de PayPal dans le domaine des paiments en ligne, c’est l’une des obsessions de Visa.

Le 20 janvier, le premier réseau mondial de cartes de crédit a annoncé l’acquisition de CyberSource.

Montant de la transaction : environ 2 milliards de dollars (1,5 milliard d’euros).

Cette opération de croissance externe devrait être bouclée d’ici la fin du quatrième trimestre de l’année fiscale de Visa (fin septembre).

Le groupe de paiement, grande concurrent de MasterCard, dispose de sa propre plate-forme de paiement électronique (VisaNet).

En prenant possession de CyberSource, elle affiche une volonté de renforcer sa position dans le domaine du commerce électronique mais aussi dans le commerce mobile (m-commerce).

Une réaction quasi épidermique à en croire Joseph Saunders, président et P-DG de Visa : “Nous prêtons une attention à PayPal, tout comme les autres sociétés qui investissent le champs de l’e-commerce. Et nous sommes évidemment inquiets par tout ce qui pourrait impacter notre part de marché.”

CyberSource, dont le siège social est situé en Californie, revendique 295 000 sites marchands affiliés à ses systèmes de paiement électronique, sous sa propre bannière ou sous la bannière Authorize.net.

On peut citer des références comme British Airways, Home Depot, Facebook, Google et beaucoup de PME.

Il concentrerait ainsi 25% du marché du commerce électronique aux Etats-Unis. La grosse majorité de ses revenus proviennent donc de ce territoire.

Mais Visa a aussi d’autres projets pour CyberSource en Asie et en Amérique latine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur