E-procurement : PPR adopte une solution de Perfect Commerce

Cloud

Le groupe français qui fédère des enseignes comme Fnac ou La Redoute change son système de gestion d’achat et d’approvisionnement.

PPR (anciennement Pinault-Printemps-Redoute) va utiliser la solution d’e-procurement en ligne de l’éditeur américain Perfect Commerce dans le cadre de son projet Welcome. Avec cette initiative lancée il y a trois ans, le groupe déploie progressivement une solution commune de gestion d’achat et d’approvisionnement à toutes ses enseignes de distribution (Fnac, Eveil & Jeux, Redoute?) pour maintenir ses relations avec ses fournisseurs.

La branche française de Perfect Commerce a remporté ce contrat groupe avec sa solution e-Procurement en ligne baptisée Perfect Procure. Elle mettra également en place une hotline susceptible d’apporter une formation et une assistance en ligne aux fournisseurs qui rencontreraient des difficultés avec son système.

“Nos outils permettent aux fournisseurs d’augmenter le nombre de familles dachat qu’ils peuvent gérer. Nous demandons, par ailleurs, une contribution très faible aux fournisseurs, avec un abonnement annuel de 200 euros qui leur permet d’accéder à un volume d’échange et à un volume de catalogue illimité. Cela facilite le déploiement de la solution car les fournisseurs participent volontiers au projet”, explique Martial Gérardin, Directeur Général Europe de Perfect Commerce.

Via le hub OSN (pour Open Supplier Network) de l’éditeur, qui a un rôle d’intermédiation entre fournisseurs et acheteurs, les partenaires d’approvisionnement de PPR pourront recevoir des bons de commande, transmettre leurs factures ou mettre à la disposition des enseignes du groupe leurs catalogues personnalisés.

Récente levée de fonds et une acquisition

Présent dans six pays européens (dont la France depuis 18 mois), Perfect Commerce est spécialisé dans les systèmes d’information achats en ligne “on demand” : analyse de la dépense, sourcing (outils supportant les activités des acheteurs), e-procurement et facturation. L’éditeur s’adresse en particulier aux grandes entreprises multisites. Il compte, entre autres, des clients comme BNP Paribas, Fluxys et Honeywell.

Le groupe, qui table sur un chiffre d’affaires d’environ 29 millions d’euros en 2006, a levé 26 millions d’euros en novembre 2005 auprès du fonds d’investissement Apax Partners et de plusieurs de ses actionnaires historiques (c’est à dire un bouquet de fonds d’investissement américains comme Mobius Venture Capital et Mayfield Fund).

L’objectif est financer sa croissance, en particulier en Europe. Le prestataire e-business en profite également pour renforcer ses compétences technologiques. Le 7 février dernier, il a annoncé l’acquisition de Commerce One, un fournisseur de solutions de commerce électronique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur