e-RH : MyJobCompany chasse les talents et recrute des investisseurs

EmploiEntrepriseGestion des talentsLevées de fondsManagementNominationsRessources humaines
myjobcompany-levee-fonds
2 20

Refonte du site, nouvelle identité visuelle, levée de fonds, formule tarifaire innovante…MyJobCompany creuse le sillon du recrutement participatif.

Spécialiste du recrutement par cooptation, MyJobCompany boucle une deuxième levée de fonds de 1,5 million d’euros auprès d’Orbium Holding, de Bpifrance et de plusieurs business angels.

En 2013, ITespresso.fr avait rencontré l’un des 3 co-fondateurs* de la la plateforme RH (Grégory Herbé) alors que la société bouclait sa première levée de fonds (400 000 euros).

Ce nouveau volet financement va permettre d’accélérer le développement de MyJobCompany dans l’Hexagone, tout en s’ouvrant aux pays limitrophes francophones.

C’est aussi l’occasion de promouvoir sa nouvelle identité visuelle et sa plateforme Web.
MyJobCompany avance sur le marché du « recrutement participatif » sur Internet en pariant sur un système de cooptation basé sur une techno maison (pré-sélection, matching…).

La société déclare avoir fédéré en 4 ans une communauté de 100 000 « headhunters » (chasseurs de tête) et de 300 experts métiers.

Elle revendique aujourd’hui plus de 600 entreprises clientes, dont Altran, Boston Consulting Group, Danone, John Paul, Le Bon Coin, Pôle emploi, Rakuten, Monoprix et Tesla.

MyJobCompany cherche aussi à innover en termes de tarification en lançant prochainement une offre en illimité pour ses clients.

La formule devrait permettre de pouvoir faire appel aux headhunters sur une volumétrie importante « pour le tarif d’un recrutement par cabinet classique ».

*Les deux autres étant Boris Sirbey et Cédric Cohen-Lemberg.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur