eBay s’invite chez le site communautaire Craigslist.org

Mobilité

Le spécialiste des enchères en ligne entre dans le capital du site pionnier dédié aux petites annonces et aux forums. Un détail troublant : une adresse dérivée Web en .com de Craigslist a échappé à leur vigilance?

(Article modifié le 16/08/04 à 11h40) eBay s’intéresse au développement de Craigslist.org. Le 13 août, le leader mondial des services d’enchères en ligne a annoncé avoir pris une participation minoritaire d’environ 25 % dans le capital de la société américaine, qui exploite un service communautaire avec des petites annonces et des forums. Dans un communiqué de presse succinct, eBay indique qu’il se montre convaincu de la « complémentarité»de ses activités avec celles de Craigslist.org.

En dehors de leur origine américaine, eBay et Craiglist.com partagent un autre point commun : ils ont démarré simultanément leurs activités en 1995 à San Francisco. Depuis, les routes ont divergé. La success story d’eBay, initiée par le Net-entrepreneur franco-iranien Pierre Omydiar qui occupe toujours les fonctions de président du groupe, n’est plus à démontrer.

De son côté, le parcours de Craigslist.org est plus discret mais tout aussi atypique. Quatre ans après lancé Craigslist.org, son créateur Craig Newmark passe à la vitesse supérieure en adoptant un statut d’entreprise en 1999 pour développer ses activités. Désormais, son service, qui a gardé une charte graphique assez basique tout en devant payant, couvre 45 villes dans le monde. Selon Le Journal du Net, il pourrait même prochainement prendre pied en France.

Mission : ” humaniser et démocratiser le Net”

Dans son weblog personnel, Craig Newmark donne des précisions sur les raisons de ce rapprochement avec eBay. « Fondamentalement, nous partageons la même approche qui consiste à construire une communauté, tout en rendant le Net plus humain et plus démocratique .» , déclare le fondateur de Craigslist.org.

Avec l’apport financier injecté par eBay, l’un des premiers investissements de Craigsist.org pourrait être de racheter un nom de domaine en .com dérivé. En se rendant sur l’adresse Web craiglist.com, le visiteur s’aperçoit assez rapidement qu’un webmaster malicieux exploite une version alternative sous forme de… site adulte.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur