Eddystone : Google prône l’interopérabilité beacon

Apps mobilesCRME-commerceMarketingMobilité
google-beacon-eddystone
4 3

Google développe une technologie Bluetooth low energy ouverte dans le cadre d’une exploitation beacon (capteur sans fil à basse consommation).

Google veut se démarquer dans l’univers des beacons avec le projet Eddystone.

La firme Internet de Mountain View s’est associée avec des acteurs industriels portant un intérêt à l’essor de ces petits capteurs sans fil qui peuvent servir de levier commercial ou d’outil de relation client en magasin.

Elle développe une nouvelle technologie ouverte associée au BLE (Bluetooth low energy, une déclinaison Bluetooth à basse consommation d’énergie) que l’on exploite dans un cadre de déploiement de beacons.

Objectif d’Eddystone : proposer aux développeurs des apps spécial beacon afin de développer l’interopérabilité avec tous les terminaux.

« Eddystone est robuste et extensible. La technologie supporte de multiples types cadres d’environnement pour des cas d’usage multiples et elle supporte le contrôle de version pour introduire de nouvelles fonctionnalités plus facilement »,  explique l’équipe dédiée de développeurs de Google.

La technologie se veut cross-plateforme et elle fonctionne avec les systèmes Android, iOS ou tout autre environnement compatible avec les beacons BLE.

Il est possible de s’approprier cette techno sur la plateforme de projets de développement GitHub (disponible sous une licence open source Apache v2.0).

Six fabricants de beacons ont soutenu Google dans cette démarche : Signal360, Radius Networks, Kontakt.io, Estimote, Bluvision et Bkon.

En termes de sécurité, Google compte rajouter la fonction Ephemeral Identifiers (EIDs), dont les spécifications seront révélées ultérieurement.

Elle devrait permettre de contrôler l’usage d’Eddystone et d’éviter les risques de propagation des données associée à l’exploitation du Bluetooth dans un espace public.

Le groupe Internet s’engage également à mieux prendre en compte la dimension contextuelle et sémantique et d’affiner la géolocalisation à travers cette nouvelle techno beacon.

Il lance deux nouveaux connecteurs (API) dédiés pour Android et iOS : The Nearby API et The Proximity Beacon.

Google explore aussi pour son propre compte la technologie beacon. Notamment à travers Google Maps. Une expérimentation est en cours dans les transports en commun de Portland (Oregon).

La firme Internet de Mountain View n’est pas la seule à explorer le potentiel des beacons que le monde du retail commencer à exploiter à grande échelle aux Etats-Unis (cela reste au stade de pilotes dans certaines enseignes en France).

On trouve également Apple (avec la déclinaison iBeacon), PayPal mais aussi Facebook.

Ainsi, plusieurs centaines d’établissements à New York sont associés au réseau social dans le cadre d’expérimentations adaptées aux hôpitaux, au retail ou à la restauration par exemple.

Bonus présentation Eddystone par Google (via YouTube)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur