Ekinops vise OneAccess: entre le cœur de réseaux télécoms et l’accès en entreprise

CloudDatacentersEntrepriseFusions-acquisitionsVirtualisation
ekinops-oneaccess
3 0

Expert des solutions très haut débit pour réseaux télécoms longue distance, Ekinops veut se rapprocher des entreprises à travers l’acquisition de OneAccess.

Ekinops, spécialiste des solutions de transmission sur fibres optiques pour réseaux télécoms (coté sur Euronext depuis avril 2013), cherche à acquérir OneAccess, qui commercialise des équipements d’accès multiservices aux réseaux pour les entreprises (particulièrement des routeurs).

Des négociations exclusives ont été enclenchées dans ce sens. Le montant de la transaction en vue du rapprochement porterait sur 60 millions d’euros (réparti en numéraire et en actions Ekinops).

Un complément de prix d’un maximum de 6 millions d’euros serait versé aux actionnaires de OneAccess au titre des exercices 2017 et 2018. Le montant final dépendra du chiffre d’affaires atteint OneAccess dans cette période.

A l’issue de l’opération de cette croissance externe d’Ekinops qui pourrait être bouclée d’ici la fin de l’été 2017, les actionnaires de OneAccess possèderaient 20 à 25% du capital du nouvel ensemble.

Avec la combinaison des ressources, Ekinops voudrait élargir son catalogue pour proposer des solutions de transport, de services Ethernet et de routage d’entreprise pour les réseaux. Tout en avançant sur des plateformes de type NVF (Network Functions Virtualization ou virtualisation des fonctions réseaux).

Objectif : s’imposer comme un acteur majeur du transport optique et de la virtualisation des réseaux télécoms avec un savoir-faire technologique entre le coeur des réseaux et l’accès réseaux au niveau des entreprises.

Le chiffre d’affaires cumulé des deux sociétés s’élève à 76 millions d’euros.

Attaquer de nouveaux marchés

« La réunion de nos technologies et de nos atouts commerciaux permettrait en effet de consolider nos positions et d’attaquer de nouveaux marchés en très forte croissance avec une offre très différenciée », évoque Didier Brédy, P-DG d’Ekinops.

Jusqu’ici, la société bretonne s’était concentrée sur le développement des solutions très haut débit pour les réseaux télécoms grande distance (MAN OU WAN) et disposait d’une clientèle essentiellement composée d’opérateurs télécoms (comme Orange) et de gestionnaires de data centers.

En novembre 2016, elle avait bouclé une augmentation de capital de 7,8 millions d’euros.

Avec OneAccess, Ekinops plonge dans la fourniture de plateformes logicielles et matérielles auprès des opérateurs télécoms et fournisseurs de services IP pour proposer aux entreprises des services d’accès Internet, de voix sur IP, de sécurité et de cloud.

OneAccess revendique 130 opérateurs télécoms clients dans le monde et dispose d’un effectif de 350 collaborateurs répartis dans 13 pays.

La société, présidée par Bertrand Meis, dispose aussi de 4 centres R&D qui regroupent environ la moitié de ses effectifs. Ils sont localisés à Vélizy et Sophia Antipolis (France), à Louvain (Belgique) et Bangalore (Inde).

Créé en 2001, OneAccess a été soutenue par divers fonds (Viventures, Idinvest, CDC Innovation, Innovacom ou CIC Finance). En 2006, elle avait procédé à l’acquisition de la division « produits d’accès » du groupe télécoms belge Telindus.

En septembre 2014, elle avait enclenché un processus d’introduction en Bourse sur Euronext Paris (enregistrement du document de base) mais, a priori, il n’avait pas abouti à l’époque.

(Crédit photo : plateforme Ekinops 360)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur