Election présidentielle : les candidats devront compter sur l’influence du Net

Mobilité
Information - news

Selon World e-Gov Forum, 61% des internautes vont s’informer via les médias
en ligne et 36% “seront influencés” par les sites des prétendants.

Une enquête en ligne auprès des internautes français sur leur perception de la e-démocratie et de la e-administration a été réalisée par l’institut d’études OpinionWay à la demande du World E-Gov Forum, forum mondial de l’e-démocratie et de l’administration électronique qui se déroulera à Paris du 18 au 20 octobre 2006. Elle a été conduite entre le 19 et le 26 juillet auprès d’un échantillon représentatif de 1001 internautes.

Principaux enseignements : 61% des internautes déclarent qu’ils accorderont une grande importance aux sites d’actualité ou des médias pour décider de leur vote à la prochaine élection présidentielle de 2007. 36% estiment que les sites des candidats influenceront leur vote. Mais 60% des internautes ont tout de même le sentiment général qu’Internet reste un vecteur peu utilisé par les candidats potentiels à la course à l’Elysée. C’est le cas en particulier des 18-24 ans qui sont 82% à partager ce constat.

Globalement, Internet apparaît comme un mode d’information politique non négligeable : 16% des internautes compte privilégier ce canal, un pourcentage similaire comparé aux internautes qui comptent privilégier la presse écrite (17%). Cependant, la télévision reste indétrônable. Elle reste le canal d’information principal pour 48% des internautes interrogés.

Les internautes estiment que les deux candidats potentiels qui utilisent le plus le vecteur Internet dans leur communication sont Nicolas Sarkozy (57%) et Ségolène Royal (51%). 32% des internautes ont déjà consulté le blog d’un homme politique, un pourcentage en progression de 20 points par rapport à 2005 qui souligne l’engouement pour cette nouvelle forme de communication politique.

Le Net utile pour la démocratie et l’administration publique

83% des internautes se déclarent favorables au vote des Français de l’étranger en ligne pour l’élection présidentielle de 2007. Le vote en ligne semble susceptible d’influer positivement sur le taux de participation aux élections pour 67% des internautes.

Plus globalement, pour améliorer le fonctionnement de la démocratie et 97% comme un bon moyen de moderniser l’administration. 73% estiment que le développement de l’administration électronique est bénéfique pour le citoyen. Parmi les principales attentes, signalons une simplification des démarches pour 90% des internautes et une réduction des délais de traitement des dossiers pour 85% d’ente eux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur