Elections américaines : sur Twitter, exprimez-vous en 140 caractères maximum

Mobilité

Le site de micro-blogging a lancé une section spéciale Election 2008, qui permet à ses membres de donner leur avis sur les candidats.

Le service de micro-blogging Twitter a lancé une section spéciale pour l’élection présidentielle aux Etats-Unis. Twitter Election 2008 suit le principe du “Qu’êtes-vous en train de faire ?” appliqué aux idées politiques, ce qui donne “Que pensez-vous?”

Et ça marche. De nouveaux messages apparaissent quasimment chaque seconde sur ce que la communauté Twitter pense de John McCain, Barack Obama et leurs vice-présidents Sarah Palin et Joe Biden.

“C’est une nouvelle façon de partager ses opinions sur les élections présidentielles”, a expliqué Twitter sur son site. En 140 caractères maximum, chacun peut donc se transformer en commentateur politique sur le vif et en live. “Lorsque des millions de personnes partagent leurs opinions publiquement, cela permet d’observer des tendances de fond sur ce que les gens ont à l’esprit à un moment donné”, selon le co-fondateur de l’entreprise Biz Stone.

2008 est l’année Twitter comme 2004 était l’année des blogs

Beaucoup se réjouissent de l’aspect “conversations à chaud” de Twitter, à l’opposé des blogs ou même des sites d’information qui n’expriment parfois qu’un seul point de vue. “Cela affecte l’analyse politique d’une manière positive”, explique Katie Favazza, blogueuse conservatrice sur le site the Examiner. Si les blogs étaient l’évenement de la campagne américaine de 2004, Twitter et les sites de réseaux sociaux comme Facebook ont révolutionné cette élection.

Les candidats ne sont pas en reste sur Twitter. Barack Obama n’a pas moins de 86 000 membres sur Twitter, constamment alertés des dernières nouvelles de la campagne du candidat démocrate. Dans une moindre mesure, John McCain dispose de 500 membres. Chacun des deux candidats délègue cette activité à leur campagne.

Twitter Election est particulièrement populaire en temps de débat, comme celui qui a eu lieu vendredi soir entre McCain et Obama. Des millions de remarques, commentaires et critiques ont circulé sur les téléphones portables ce week-end, sorte d’arène publique mondiale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur