Elections USA 2012 : Obama reçoit le soutien du monde de l’IT, Romney séduit les financiers

Régulations

Pour financer leur campagne, les candidats à l’élection présidentielle américaine ont reçu divers soutiens. Microsoft et Google ont parié sur Barack Obama, tandis que Mitt Romney a séduit les banques.

Le site américain OpenSecrets.org vient de publier le détail des financements de campagne et des levées de fonds effectués par les deux candidats à la présidentielle américaine, Barack Obama et Mitt Romney.

Certains secteurs économiques sont ainsi plus prompts à financer tel ou tel candidat. Il apparaît que, pour le moment, le plus gros contributeur à la campagne de Barack Obama, qui a interdit les financements de sa campagne de la part des lobbyistes et des comités d’action publique (PAC), est l’Université de Californie, qui a déjà reversé  près de 500 000 dollars.

L’actuel président américain a aussi réussi à rallier à sa cause le secteur de l’IT : Microsoft et Google sont ainsi les deuxième et troisième plus importants « portefeuilles », avec des contributions respectives de 444 000 et 357 000 dollars.

Le cabinet américain d’avocats DLA Piper arrive en quatrième position (331 000 dollars), devant l’Université de Harvard (célèbre pour son école de droit), à hauteur de 317 000 dollars.

Quant au candidat républicain, il a davantage reçu le soutien financier des secteurs des banques et de la finance, qui figurent parmi les 5 plus importants bailleurs de fonds. Citons ainsi Goldman Sachs (676 000 dollars), JPMorgan Chase&Co (520 000 dollars), Morgan Stanley (513 000 dollars), Bank of America (510 000 dollars) et le Credit Suisse Group (427 000 dollars).

Actuellement, c’est Barack Obama qui dispose du plus important fonds de financement pour sa campagne : 348,4 millions de dollars, contre 193,3 millions de dollars pour le camp de Mitt Romney.

Le candidat républicain en a dépensé 163,2 millions à deux mois de l’élection, contre 262,9 millions pour son acolyte démocrate.

 

 

 

Crédit image : Copyright 3dfoto-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur