Elysée 2012 : Sarkozy et Hollande ont du mal à dompter la timeline de Facebook

Marketing

Nicolas Sarkozy a changé d’angle pour dérouler sa timeline sur Facebook face à un ersatz irrévérencieux. Tandis qu’on évoque “une censure du PS” pour une initiative similaire visant François Hollande.

Avec le journal de Facebook (timeline) de Nicolas Sarkozy, l’équipe Web du “Président-candidat” dans la course à l’Elysée semble contourner le problème.

Sur le site Web dédié à la campagne, elle précise que la fan page de Nicolas Sarkozy se transforme en “timeline de la France forte” associé à des éléments interactifs (photos, vidéos).

Elle a également vocation à se transformer en “plateforme de crowdsourcing pour les soutiens de Nicolas Sarkozy”.

En annonçant officiellement sa candidature à l’élection présidentielle à la mi-février, l’équipe Web du président sortant avait mis en ligne une “fan page” élaborée qui était dédiée à la personnalité de son candidat à partir du nouveau format disponible sur Facebook.

Une initiative qui avait crispée la gauche à l’époque, accusant le réseau social de favoritisme.

On change de tactique en mettant désormais en avant le thème phare de la campagne de Nicolas Sarkozy : “La France Forte”, qui permet de “rendre hommage  aux évènements fondateurs de la France forte depuis 1955” (année de naissance du candidat) et à des personnalités de la société civile.

L’équipe de campagne va tenter de mobiliser ses partisans à travers cette page en remontant notamment “les meilleurs contenus envoyés par les soutiens de Nicolas Sarkozy”.

Une manière de renforcer la vision de la France promue par le “Président-candidat” et éviter de se montrer sous un angle trop égocentrique sur le réseau social.

Une timeline qui agrège une communauté de ” 571 327 personnes qui aiment ça” et “34 072 personnes qui en parlent”.

Mais l’exercice de mettre en avant le parcours de l’homme politique devenait compliqué à cause d’un site irrévérencieux : Lavraietimeline.fr, “écrit par de simples citoyens”.

Il s’agit d’une compilation de tranches de vies personnelle et politique de Nicolas Sarkozy moins glorieux.

Son principal rival François Hollande n’est pas mieux loti. On trouvait encore récemment sur le réseau social une page “François Mollande” qui tourne en dérision le candidat du PS et qui appuyait là où cela fait mal.

Mais la page a disparu (mais on en retrouve des traces ici) et on évoque sur le Web une “censure du PS” qui reste à démontrer.

Pourtant, la mobilisation 2.0 a sonné.

Dans un billet blog en date du 21 février, Vincent Feltesse, le Mr campagne Web de l’équipe de François Hollande*, appelait “à tous les internautes soucieux de leur écosystème, qu’ils continuent de twitter, de poster des billets, de partager des informations, de renforcer les liens dans leur communauté, c’est à cette condition qu’ils imposeront leurs propres règles et contribueront eux aussi à se protéger, à se renforcer, à faire vivre ce lieu d’échanges, de débats et de démocratie et… à participer le plus efficacement au changement.”

Interrogé dans le cadre du Buzz Media du Figaro, Vincent Feltesse a mis l’accent sur le site officiel du candidat Francoishollande.fr et la plate-forme participative Toushollande.fr, “où l’on valorise les bonnes pratiques des militants et qui vise à accroître la mobilisation en ligne et sur le terrain”.

Mais Facebook n’est visiblement pas le canal 2.0 chouchou du PS.

*Parallèlement, Vincent Feltesse occupe les fonctions de Maire de Blanquefort et de président de la communauté urbaine de Bordeaux.

Crédit photo : © kotoyamagami – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur