e-Mailing : Meetic envoie moins de messages et vise mieux

Cloud
meetic-e-mailing

Associé à Public-Idées, le site de rencontre mène une nouvelle politique d’e-mailing pour éviter que ses courriers soient assimilés à du spam.

Depuis un an, Meetic mène une nouvelle politique d’e-mailing, destinée à éviter que ses courriers soient assimilés à du spam.

Que celui qui n’a jamais reçu un mail promotionnel pour le site de rencontre Meetic lève la main…

A priori, vu le nombre de courriers électroniques envoyés par le leader du secteur ces dernières années, personne n’a pu y couper.

A tel point que même certains membres inscrits au site continuaient de recevoir des offres d’abonnement dans leurs boîtes aux lettres.

Face à ce raz-de-marée de messages publicitaires, Meetic a pu constater qu’un certain nombre de ses e-mails atterrissaient directement dans le dossier “spam” de ses prospects et clients.

De quoi se remettre sérieusement en question, sous peine de dégrader durablement son image de marque.

Début 2012, le spécialiste de la rencontre sur Internet a donc entrepris de rationaliser sa politique d’e-mailing, afin d’éviter les messages en doublon et de mieux cibler leurs destinataires.

Aujourd’hui, elle semble en toucher les premiers fruits.

Selon Meetic, le taux d’ouverture de ses messages promotionnels aurait gagné 3 à 4 points sur l’année (de 3 à 7% il y a un an, il serait passé à 10%).

Et plus un seul d’entre eux ne serait désormais classé automatiquement dans les “courriers indésirables” de ses clients.

Mieux encore : la part des nouveaux inscrits séduits par une opération d’e-mailing aurait également gagné quelques points, passant de 10 à 13%.

Autant de chiffres qui confirment l’efficacité de la nouvelle stratégie adoptée.

Afin d’éviter les doublons et les envois tous azimuts de mails estampillés Meetic ou Meetic Affinity, la marque a fait appel au spécialiste du marketing à la performance Public-Idées (lui-même associé à l’expert en data management Cartegie).

Le casse-tête qu’il fallait résoudre réside dans l’e-mailing d’affiliation pratiqué par Meetic. Car il fallait notamment “dédupliquer” les bases de données de destinataires de Meetic et de ses affiliés, mais aussi des différents affiliés eux-mêmes.

Une réussite ? Caroline Lemière, responsable affiliation France de Meetic, semble en tout cas satisfaite du travail réalisé et des résultats obtenus.

“Nous diffusons mieux, sur des volumes moindres mais mieux ciblés et nous évitons toute agressivité publicitaire.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur