EMC étend à un petaoctet ses capacités de stockage

Cloud

Avec sa nouvelle plate-forme Symmetrix DMX-3, EMC espère conserver son avance sur ses concurrents.

EMC vient de franchir un nouveau pas en matière de capacité de stockage. La nouvelle plate-forme Symmetrix DMX-3 offre jusqu’à un petaoctets (1 024 teraoctets ou 1 million de Go) d’espace disque pour la sauvegarde des données. De quoi stocker plus de 250 millions de chansons en MP3 ou leur équivalent. Elle permet de loger jusqu’à 960 disques durs (jusqu’à 300 Go) à travers ses 5 armoires, dont une dédiée au système. Un nombre qui devrait s’étendre à 1 920 dans un an et à plus de 2 000 unités d’ici à fin 2006 selon la société leader sur le marché du stockage.

L’évolutivité n’est pas la seule de ses qualités. Comme le précédent modèle, le DMX-2, le nouveau produit se distingue par sa capacité à gérer les données de plusieurs systèmes en un seul environnement de stockage en réseau. Les architectes de la plate-forme en ont profité pour doubler la bande passante interne, la puissance processeur tout en ajoutant des contrôleurs mémoire DDR totalement redondant.

EMC, qui depuis février 2003 déclare avoir commercialisé plus de 10 000 plates-formes Symmetrix DMX, vise évidemment les grands comptes et commercialisera sa nouvelle solution en septembre. EMC espère ainsi conserver ses distances avec la concurrence, notamment IBM et Hitachi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur