Emploi : l’informatique sourit aux jeunes diplômés

ManagementRégulationsRessources humaines
informatique-emploi-apec

Selon un étude de l’APEC 85% des jeunes diplômés en informatique en 2013 ont trouvé un emploi, pour un salaire médian dans la tranche supérieure des rémunérations.

D’après une étude de l’Association pour l’emploi des cadres (APEC), 63% des diplômés de niveau Bac+5 et plus de la promotion 2013 ont obtenu un emploi l’année suivant l’obtention de leur diplôme, une proportion stable sur un an, mais en baisse de 7 points par rapport à la promotion 2011.

Cette année encore, les taux d’emploi sont plus élevés pour les jeunes talents issus des disciplines « professionnalisantes » : commercial,  sciences de l’ingénieur et informatique.

Malgré un contexte économique dégradé et peu favorable aux débutants, le taux d’insertion des jeunes diplômés en informatique demeure stable à 90% (pourcentage de diplômés – en poste ou à la recherche d’un emploi – ayant déjà accédé à un premier emploi). Quant au taux d’emploi des jeunes informaticiens de la promotion 2013, il a atteint 85% (soit 22 points plus que l’ensemble du panel).

Dans l’IT, le taux d’emploi des jeunes demeure donc élevé, même s’il recule d’un point sur un an. Ce taux varie selon le type d’établissement, atteignant 90% pour les diplômés IT d’une école en 2013, contre 75% pour les diplômés ayant suivi un cursus universitaire.

L’obtention d’un CDI est également plus répandue pour les diplômés d’écoles (94% pour les diplômés d’écoles en informatique, soit 9 points de plus que le taux de CDI des diplômés IT d’universités), souligne Silicon.fr.

Autre enseignement de l’étude APEC, le salaire à l’embauche des jeunes diplômés des sciences technologiques (informatique y compris) est plus élevé que la moyenne.

Le salaire médian à l’embauche d’un profil « techno » s’établit à 32 200 euros bruts par an (contre 29 400 euros toutes disciplines confondues), et le salaire moyen à 31 700 euros (contre 28 700 euros pour l’ensemble du panel de 4 500 jeunes sortant de l’enseignement supérieur en France). Sans surprise, les ingénieurs diplômés restent les mieux lotis du marché.

« Dans des fonctions comme l’informatique et le commercial-marketing, le devenir des jeunes diplômés semble tout à fait en phase avec leurs projets initiaux », souligne l’APEC. Pour 83% des jeunes professionnels de ces secteurs, les fonctions exercées correspondent au projet professionnel de fin d’études.

À noter que le premier emploi des jeunes cadres en informatique concerne, dans 68% des cas, les activités informatiques (SSII/ESN, éditeurs de logiciels, DSI de grands groupes, start-up…). L’industrie, la banque et l’assurance arrivent loin derrière. Enfin, 92% des jeunes informaticiens de la promotion 2013 ayant un emploi travaillent dans le secteur privé.

 

Quizz ITespresso.fr : Que savez-vous de l’école 42 ?

 

Crédit image :  Sfio Cracho – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur