Emulex rejette les avances non sollicitées de Broadcom

Mobilité

Le conseil d’administration du fournisseur de solutions réseaux de convergence pour les data centers refuse l’OPA du spécialiste des technologies sans fil.

Emulex dit non à l’offre de Broadcom. Depuis le 21 avril dernier, le fournisseur américain de solutions réseaux de convergence pour les data centers fait l’objet d’une offre publique d’achat non sollicitée émanant de son compatriote Broadcom, spécialisé dans les puces pour mobiles et plus globalement des technologies sans fil.

Celui-ci proposait de racheter Emulex coté au New York Stock Exchange en soumettant une offre à 9,25 dollars par titre cédé. Ce qui serait revenu à une transaction équivalente à 764 millions de dollars si l’opération aboutissait.

Mais, dans un communiqué de presse en date du 4 mai, le conseil d’administration d’Emulex a refusé cette proposition, estimant qu’elle était sous-évaluée et qu’elle desservait du coup “les intérêts des actionnaires”. 

De plus, Emulex juge “opportuniste” cette OPA alors qu’elle vient d’effectuer de remporter un marché OEM à propos d’une nouveauté significative mais confidentielle en termes de conception d’un produit aux dépens de Broadcom et d’autres concurrents. Enfin, cet assaut de Broadcom intervient alors que l’action Emulex est malmenée en Bourse “en raison des conditions macro-économiques sans précédent.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur