En prélude au Merced, HP mise sur la classe N

Cloud

Hewlett-Packard lancera le 17 mai prochain de nouveaux serveurs de milieu de gamme dits de classe N, dont les caractéristiques viennent d’être dévoilées. Grâce à leur architecture 64 bits déjà prête pour le Merced d’Intel, le constructeur espère revenir sur Sun, son grand rival.

HP reconnaît volontiers qu’elle attend beaucoup de sa nouvelle gamme de serveurs de classe N pour rattraper Sun, actuel numéro un sur le marché Unix. Anciennement connu sous le nom de code Prelude, les serveurs de classe N sont déjà prêts pour le Merced, le futur processeur 64 bits d’Intel (voir édition du 9 février 1999). En attendant, les premiers modèles feront tourner jusqu’à 8 processeurs PA Risc cadencés à 440 MHz. Commercialisés, le 17 mai prochain, ils coûteront entre 50000 et 200000 dollars (300000 et 1,2 million de francs).

De par leur nouvelle architecture 64 bits, les serveurs de classe N ne permettront pas de procéder à une mise à jour à partir d’un serveur Class K et il faudra donc racheter une configuration complète. HP pense tout de même que la compatibilité avec le futur Merced sera un critère d’achat déterminant. La société dit d’ailleurs avoir observé un ralentissement des ventes de serveurs de classe K, certaines sociétés ayant voulu attendre les nouveaux modèles. “Je suis déjà très content des commandes passées alors que les prix ne sont disponibles que depuis un mois”, explique Bill Russel, vice président de la division systèmes d’entreprise chez HP.

Les serveurs de classe N sont très importants pour HP car le marché des serveurs milieu de gamme représente 60 à 70 % du chiffre d’affaires réalisé par HP sur la plate-forme Unix. En outre, la croissance de ce dernier a été sérieusement entamée par la forte concurrence de Sun.

Selon le cabinet Merrill Lynch, l’introduction des serveursde classe N ne devrait pas permettre de revenir à la croissance au second trimestre. Celui-ci prévoit une baisse de 15% du chiffre d’affaires sur le marché des systèmes pour entreprise pour HP.

* http://www.hp.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur