Enchères en ligne : Aucland n’a pas ressuscité face à eBay

Mobilité

Propriété du groupe QXL Ricardo, le service en ligne de ventes aux enchères
va fermer ses portes début 2007, après une lente agonie.

“Suite à une décision du groupe QXL Ricardo auquel Aucland est rattaché, nous sommes au regret de vous annoncer que le site www.aucland.fr fermera ses portes le 15 janvier 2007″. Tel est l’avertissement qui figure en haut de la page d’accueil du site français de ventes aux enchères.

Après sept années d’exploitation, la maison-mère européenne du service en ligne décidé de “concentrer ses efforts” dans les pays nordiques, en Suisse et à l’Est de l’Europe. Des marchés sur lesquels QXL Ricardo considère qu’il occupe encore une position jugée stratégique sur le marché de la vente aux enchères. Le groupe, coté à la Bourse de Londres, s’affiche toujours dans sept pays : Danemark, Grande-Bretagne, Italie, Norvège, Pologne, Suède et Suisse. Sur la carte européenne de ses implantations géographiques présentées sur le site Internet institutionnel du groupe, la France n’y figure déjà plus.

Un calendrier de dernière échéance est proposé aux membres d’Aucland.fr : les derniers objets pourront être mis en vente jusqu’au 17 décembre prochain inclus. A partir du 28 décembre, toutes les ventes seront terminées. L’espace “Mon Aucland” sera accessible jusqu’au 15 janvier 2007.

Lente agonie

Aucland fait partie des derniers services dinosaures issus de la première génération de jeunes pousses Internet qui a émergé en France dans la période 1999-2000. Créé par le Net-entrepreneur Fabrice Grinda, le service de ventes aux enchères gagne rapidement en notoriété au point de devenir le challenger d’iBazar, numéro du secteur en France (qui sera avalé par eBay en février 2001), et de lancer des déclinaisons à l’international.

A l’époque, Aucland attire assez rapidement l’attention d’Europ@web, le fonds d’investissement de Bernard Arnault dédié à la vague Internet qui investit 17,5 millions d’euros dans la société dès 1999. Mais la roue tourne assez rapidement avec la bulle Internet au bord de l’éclatement : Fabrice Grinda se voit écarté de la société en septembre 2000 et Europ@aweb veut désormais se dégager d’Aucland, considéré comme un gouffre financier. En juillet 2002, le service fusionne avec son concurrent QXL (qui lui-même se rapprochera du service Ricardo dans un mouvement de concentration du marché au niveau européen).

Mais, même intégré au sein de cette nouvelle entité, Aucland.fr n’est jamais parvenu à reprendre le dessus face au mastodonte eBay, qui est l’un des rares groupes Internet américains à avoir réussi son implantation en France. Au troisième trimestre 2006, eBay.fr a enregistré 11,7 millions de visiteurs uniques selon un classement d’audience e-Commerce monté par Médiamétrie//NielsenNetratings. De plus, la percée d’autres acteurs du commerce électronique et proche du positionnement de la vente aux enchères comme PriceMinister.com ne lui a pas facilité la tâche.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur