e-Paiement : Buyster n’a pas réussi à s’imposer

Marketing
buyster-arret-paiement-electronique

Malgré des actionnaires de poids (Orange, SFR, Bouygues Telecom et Atos), le service Buyster de paiement électronique (fixe et mobile) sera éteint d’ici fin juin.

Après presque trois ans d’exploitation, Buyster arrête les frais. Le système de paiement sur Internet fixe et mobile, mis en place en septembre 2011 par trois opérateurs mobiles (Orange, SFR et Bouygues Telecom) et Atos, sera interrompu d’ici fin juin.

Interrogé par Les Echos, Eric Gontier, Directeur général de Buyster, “les e-commerçants l’acceptant sur leur site ont été informés de la décision au cours des derniers jours tandis que les particuliers qui l’utilisent le seront à partir de lundi 16 juin.”

Le bilan est assez maigre : 300 000 utilisateurs Buyster revendiqués pour 40 000 paiements par mois. On est loin des objectifs escomptés (“capter 10 % du volume des paiements du e-commerce à l’horizon 2016”). En tout, près de 16 millions ont été investis dans le e-wallet sans parvenir à convaincre les consommateurs.

Difficulté de faire adopter des nouveaux usages de paiement sur mobile, concurrence vive (PayPal, les services similaires de paiement en ligne lancés par les banques…), manque de notoriété malgré des partenariats forts avec PriceMinister notamment…Buyster n’a pas convaincu.

Le service bénéficiait d’un statut d’Etablissement de Paiement, agréé en France par l’Autorité du Contrôle Prudentiel (ACP).

Revoir l’interview d’Eric Gontier réalisée il y a un an dans nos locaux :

Quiz : Connaissez-vous les moyens de paiement électronique ?

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur