ePaiement : Ingenico et Alipay visent les touristes chinois en Europe

E-paiementMarketing
alipay-ingenico
4 5

Avec l’e-wallet Alipay (Alibaba Group) associé aux TPE d’Ingenico, les achats des voyageurs chinois dans les magasins en Europe seront facilités.

Alipay, porte-monnaie électronique d’Ant Financial (filiale du groupe Internet chinois Alibaba spécialisée dans les services financiers), arrive en Europe par le biais d’Ingenico. Un partenariat a été signé dans ce sens au niveau européen. Ce sujet avait déjà été évoqué début août. Un communiqué d’Ingenico en précise la portée.

L’objectif est d’accompagner les touristes chinois dans leurs emplettes dans les magasins situés en France, Royaume-Uni, Italie, Espagne et Allemagne.

Le spécialiste français de solutions de paiements électroniques – connu pour ses TPE déployés dans les boutiques – ouvre à Alipay l’accès à sa technologie de paiement de proximité (Axis).

Le gain sera immédiat pour la cible de clients finaux visée : les touristes chinois, qui effectuent un séjour en Europe, pourront régler leurs achats avec l’e-wallet Alipay (utilisé par 450 millions de Chinois) disponibles sur leurs smartphones et compatibles avec les TPE sans contact d’Ingenico disponibles dans les réseaux de commerce physique.

Cette option de paiement pourra être proposé aux clients par les marchands. Le partenariat Ingenico – Alipay sera opérationnel d’ici quelques mois, le temps de mettre les banques dans la boucle.

Chaque année, 12,5 millions de Chinois effectuent une visite en Europe. Selon les statistiques fournies par les Echos, ils dépensent entre 2500 et 3000 dollars par séjour rien que pour le shopping.

Les relations fortes d’Ingenico avec la Chine

A travers sa division ePayments, Ingenico entretient déjà des liens avec Alipay. Le duo est en mesure de prendre en charge les transactions transfrontières réalisées par des passagers des companies Air France – KLM et Etihad. Les détenteurs d’un compte Alipay peuvent d’ores et déjà acquérir des billets d’avion en s’appuyant sur ce porte-monnaie électronique.

Dans le sens inverse, The Financial Times précise qu’Alipay pourra accepter les clients européens dotés de cartes bancaires comme MasterCard et Visa qui achètent des produits sur des marketplaces d’origine chinoise comme AliExpress (déclinée en français) qui est une autre propriété du groupe Alibaba.

En avril, Ant Financial a levé 4,5 milliards de dollars auprès d’organisations institutionnelles proches de l’Etat chinois.

Outre Alipay, Ingenico a signé des accords similaires avec Apple Pay et Android Pay pour faciliter les règlements d’achats par les consommateurs en magasin.

Selon Reuters, la présence d’Ingenico est importante en Chine après le rachat du fournisseur de terminaux Landi en 2008. Un quart des effectifs du groupe se trouve là-bas (1508 personnes fin 2015, contre moins d’un millier en France).

D’un point de vue corporate, Ingenico a également un point d’ancrage au niveau local. Le fonds d’investissement chinois Fosun détient 20% dans la holding Ingenico Holdings Asia Limited (détentrice des sociétés chinoises intégrées dans la sphère du groupe chinois) depuis mai 2015.

(Edité par Patrick Vignal)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur