Eric Besson se projette déjà dans le plan France Numérique 2020

GouvernanceMarketingRégulations
0 0

Le ministre en charge de l’Économie Numérique lance une consultation publique pour élaborer un programme censé succéder au plan France Numérique 2012.

Qu’importe la perspective de l’élection présidentielle, cap sur la prospective…

Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie Numérique, vient de lancer une consultation publique pour préparer le plan France Numérique 2020.

Déjà en 2008 (sous la casquette de Secrétaire d’Etat à l’économie numérique), il a été l’instigateur du premier cycle pour favoriser le secteur IT  : télécoms, numérique, audiovisuel, informatique, Internet.

Le plan France Numérique 2012 s’achève avec la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy mais Eric Besson parie déjà sur une ré-élection de son « mentor ».

Il s’agit désormais de renouveler les ambitions du secteur IT qui « dynamise l’économie mondiale » (700 000 emplois créés en 15 ans,  450 000 en plus d’ici 2015).

Jeudi soir, Eric Besson a organisé une réunion avec un parterre d’acteurs IT (sur Facebook, Alexandre Zapolsky de Linagora a diffusé une photo) et de blogueurs pour présenter cette consultation publique spéciale France Numérique 2020. Celle-ci s’étalera jusqu’à fin septembre.

La consultation publique porte sur sur différents volets IT comme « Permettre à tous les français d’accéder aux réseaux numériques fixes et mobiles (haut débit et très haut débit, neutralité, TV numérique, fracture…), « Développer la production et l’offre de contenus numériques » (convergence, contenus TV-ciné-musique, la 3D…), « Diversifier les usages et les services numériques (e-commerce, e-santé, e-éducation, e-administration, TIC en entreprise…), ou « Rénover la gouvernance et l’écosystème de notre économie numérique » (systèmes d’information publics, cyber-sécurité, gouvernance de l’Internet…).

Dans son discours, Eric Besson a préciqé que des réunions de 4 groupes de travail seront organisées une fois par mois.

« L’objectif est une présentation des conclusions de ces travaux lors des Assises du Numérique, qui auront lieu le 30 novembre prochain à l’Université Paris Dauphine. »

En élaborant un rapport d’information sur l’aménagement numérique du territoire (récemment publié), le sénateur Hervé Maurey s’est montré critique vis-à-vis de la réalisation du plan France Numérique 2012.

De quoi titiller Eric Besson en période pré-électorale au cours de laquelle il faut rendre coup sur coup.

A lire en complément : Discours d’Eric Besson prononcé à l’occasion de la réunion France numérique 2020, du 21 juillet 2011 à Bercy (via Facebook)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur